EX CATHEDRA : Ambition knows no bounds.

Jeux de rôles par forum basé sur l'univers de Warhammer 40 000 - Rogue Trader.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant
AuteurMessage
Katje von Tödt

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Jeu 1 Nov - 22:22

Un fin sourrire vint aux lèvres de la Gallantienes quand elle entendit les mots du dragon. Enfin, les évènements revenaient en place, et cet interlude était bienvenue pour lui faire oublier un instant ce qui venait de se passer et la tâche qui maintenant lui incombait. Cela ne dura que quelques instants, puis elle secoua la tête, revenant à la réalité. Se défiler n'était pas dans ses habitudes, et elle n'allait pas commencer maintenant.

"Avertissez le collonel Mc Glann, il prend le commandement du deuxième groupe. Qu'il aborde la frégate de son choix, et laisse l'autre à Kelly. Je leur fait entièrement confiance pour la direction des operations sur ces deux bâtiments. Je revient sur Ex cathedra avec nos ... passager. Je les rejoindrais dès que j'aurais remplis mes devoirs envers la matriarche."

Elle se dirigea prestement vers le hangars où les quelques Gallantiens et la série de sarcophages l'attendaient, intimant l'ordre à ses soldats de remonter à bord et au pilote de faire chauffer les moteurs. Il n'avaient pas de temps à perdre, et elle tenait à décoler aussi tôt que Smauggsen serait présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 4 Nov - 19:23

Citation :

Orbite de Quppa Psi, ceinture d'astéroïdes.

Le Commandeur Ruppert, mâchonnant machinalement son trognon éteint de ciga-lho, arborait un grand sourire carnassier tout en adamantium.
Loué soit les Navis du GUNBOAT DIPLOMAT, ils avaient effectué un saut intra-système sans anicroche pour les mettre à portée d'engagement. Il mourrait d'envie, lui et son glorieux escadron, de faire une démonstration de diplomatie de la canonnière aux chasseurs et vaisseaux de la Catin.

Surtout que ceux ci faisaient de sacrés dégâts, les bougres. Les communications vox de la flotte étaient occupés par la sinistre litanie des pertes et des appels aux secours, bien que ces derniers fussent bien rares, ou vite coupés.
Il était bien temps que son escadrille arrive, ainsi que toute les autres, pour faire taire ces maudits macrocanons.
Quel dommage que leur angle d'approche fusse si eloigné de l'Ex Cathedra ! Ils se retrouvaient non loin du vaisseau amiral, autrement dit, trop loin. Il constata avec amertume que les nouveaux escadrons se débrouillaient fort bien. Trop bien même ! Ils allaient pas oser ?
Outré, le commandant Rupert vit l'une des nouvelles escadres prendre d'assaut le Téméraire, dans un schéma intégralement copié de SON répertoire. Et avec perfection, et une adaptation sublime aux feux de l'ennemi, comme si il se trouvait aux manettes.
Bluff parfait pour esquiver l'une des rares escadres de chasse venu en interception, bien trop tard. Occupation magistrale des tourelles pour permettre aux bombardiers de faire leur office, avec leurs charges explosives. D'après les rapports, il semblerait qu'ils étaient parvenus à désemparer la corvette. Une note d'amertume emplit ses hurrahs qu'il poussait avec ses hommes, qui se félicitaient, en jetant un coup d'oeil sur les champignons atomiques qui illuminaient le Vide là ou devait se trouver le TEMERAIRE.
Il faut l'avouer, il était jaloux.
Il allait donner l'ordre de se mettre en chasse vers l'Ex Cathedra, lorsqu'une transmission urgente du vaisseau amiral brisa ses espoirs. Interception du MAD LOVER PRESENT qui s'approchait trop de l'Overlord, et de toute chasse autour.
A defaut de grox, comme disait sa chère mère, le ruchard chasse du rat.
Surtout lorsque le rat en question est une des cibles prioritaires de la dynastie, et de ce fait, l'une des plus belles primes, et l'une des plus belles prises disponibles pour embellir un beau tableau de chasse.
Et encore mieux, lorsque les auspex de bord lui indiqua que deuxx escadrilles des dragons rouges venaient de décoller du ventripotent croiseur de classe Conquest
"Allez mes enfants, vous avez entendu ? On a du retard sur le score, alors, me décevez pas ! La chasse aux dragons est ouverte !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 4 Nov - 19:56

Citation :

Orbite de Quppa-Psi, Ceinture d'astéroïdes, baie de lancement du MAD LOVER PRESENT.

L'escadrille FUSROHDAH vint se poser sans encombre dans l'emplacement indiqué et un bon ordre, dans un grondement de moteurs et le sifflement du métal passant du froid intense du vide à la chaleur moite et ozoné d'un vaisseau impérial sur le pied de guerre.
A voir les impacts de balles d'autocanon, les marques de brulure sur la coque d'habitude maintenu immaculé du vaisseau du Dovahk, ce dernier n'avait pas du avoir une traversée facile.
La voix forte de Smauggsen se fit entendre sur le canal vox de Katje, sa silhouette caractéristique, avec son casque personnalisé à cornes de beliers enroulés vers le bas, symbole de son statue, a peine visible a travers le cockpit blindé aux plastaverre fumé.
" ça grouille de monde dehors, Colonnelle, vous feriez mieux de monter fissa ! Y a du chasseur Sabrehagen dans tout les recoins, et l'un de ces salopards m'a dégommé mon artilleur chef ! Si vous avez une bonne gâchette dans votre groupe qui veut jouer de l'auto-canon, ce serait pas de refus.
"
Soudain, le canal vox prioritaire de la Capitaine d'Armes se mit à crachoter une transmission haché.
"Ici RozeCHRRRR du TEMERAIRE. Somme CHRRR feu eneCHRRRR intenseCHRRRR bombardement AeronautCCHHRRRR. Somme CHRRRRRRRR! Je repêtes,CCCHHHRRR desemparé ! CHHRRRR assistance !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Katje von Tödt

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 4 Nov - 20:12

La présence du vieux dragon rassura la colonelle, glissant un soupçon de normalité dans cette journée qui n'en finissait pas d'empirer. Les nouvelles qu'il apportait n'étaient cependant pas aussi bonnes, comme pouvaient en attester les impacts qui constellaient son chasseur.

"Embarquez sur notre transport, et vérifiez les attache des conteneurs !"


Elle se dirigea vers Dovahk, lui signalant de la main qu'elle allait monter à bord. Autant piloter n'était pas sa tasse de thé - loin de là ! - mais utiliser les armes embarquées lui convenait bien mieux. Et un peu d'action où elle ait une chance de descendre quelque chose ne lui ferait pas de mal après le combat - si l'on pouvait appeler ça comme ça - contre Nostromo.

"Reçu Smauggsen, je monte. De mémoire je ne suis pas mauvaise avec un autocanon." Elle avait lâché ça sur le ton de la plaisanterie, tout en se hissant dans le compartiment de l'artilleur chef après avoir dégagé son corps de là pour le confier aux soins de l'équipage du mad lover's, en attendant que son commandant le récupère.

"Katje prète."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajax Ordann



Messages : 585
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 4 Nov - 20:29

Ajax


Sifflotant toujours son air de pirate, 'Jax tenait fermement la barre. Son esprit vagabondait, plus que d'habitude, pendant que son bâtiment prenait la route qu'il lui avait donné, permettant de rester dans la direction générale de la fuite et en même temps de pouvoir frapper l'Overlord et, si possibilité, l'investir...
... à lui de faire en sorte qu'il y ait possibilité !
... Ca ferrait bien, quand même, d'avoir volé le vaisseau amiral de son ennemi, en pleine bataille, après avoir volé son ancien, autour de Scintilla...
... Pourquoi il avait volé ces bâtiments déjà ? Aucune idée, ca devait être parce qu'il s'ennuyait... oui, ca devait être ça...

Gibbs s'approcha, toujours incertain de la réaction de son Capitaine face à des informations pouvant s'avérer être de mauvaises nouvelles.

- Cap'taine... Les bâtiments Sabrehagen semblent avoir changé de cap, de manière à nous intercepter.
- Et ?
-... Bah.... Bah ca veut dire qu'ils veulent nous engager, voir nous intercepter.
- Ca va alors, tant qu'ils ne veulent pas nous détruire, ils peuvent faire ce qu'ils veulent !

Il lui sourit, et se reconcentra sur sa chanson et sur sa barre.

- .... Et puis s'ils s'approchent de trop prêt, suffira de leur donner une tape sur le museau. C'est ce que je fais avec mes louveteaux quand ils font des bêtises...
- Je ne suis pas certain que ca suffise, Cap'taine...
- Quel Pessimiste vous faites, monsieur Gibbs !

Il lui fit un nouveau sourire.

- Que les intercepteurs restent à proximité, pour le moment...

Gibbs haussa les épaules, et s'empressa de transmettre les consignes, de toute évidence, le Capitaine était confiant, et fou, mais confiant, et c'était généralement tout l'un ou tout l'autre, quand il était confiant.


Novus


Depuis la passerelle d'Ex Cathedra, il pouvait voir les évolutions de la bataille, et notamment la perte du Téméraire sous les coups de l'aeronautica Sabrehagen.
Ce n'était, stratégiquement parlant, pas un gros coup, mais c'était un coup pour le moral de la maison Von Razgriz, la première prise de leur nouvelle Dynaste.

Il fit signe qu'on lui passe le système vox sur la fréquence générale.

-Ici l'Interrogateur Tanerhill.... Envoie au plus vite d'une mission de sauvetage du Téméraire, conjointe si besoin. Un renfort en équipage, troupes et personnel du clergé de Mars pour superviser les réparations d'urgence est requis pour permettre de l'évacuer de la zone.

Il fit signe à l'officier superieur de s'approcher.

-Si nous pouvons transférer un escadron d'intercepteurs en protection de ce qu'il reste du Téméraire, ca ne serait probablement pas du luxe.

Il était également profondément intrigué par la démarche du Capitaine 'Jax qui ne semblait plus aussi pressé de s'enfuir... une trés mauvaise idée qui ne pouvait que conforter Lonallyn dans l'idée de rester également et de débarrasser la zone de ses "divins ennemis".
Il n'aimait pas le manque flagrant de discernement...

Au moins, il attirait pas mal de tirs, c'était déjà ça.

_________________
Capitaine Ajax Ordann, Capitaine du Blood Wolf, Capitaine-lige du Pain Train et du No Brake.
Ex Maître Timonier d'Ex Cathedra, Héritier de la lettre de Marque Ordann, bretteur talentueux et forban légendaire.... pour de vrai !
 
Inquisiteur Novus Gabriel Tanerhill, Ordo Hereticus, Freigraff de la Maison Tanerhill-Lyotus, Porteur de la Grande-Bannière Von Razgriz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Lun 5 Nov - 14:57

Citation :

ORBITE DE QUPPA-PSI, CEINTURE D'ASTEROÏDE, ESCADRILLE FUSRODAH.

D'après ce dont se souvenait Katje de sa campagne commune avec les Dragons Rouges, autrefois, rien n'avait changé à bord d'Ancalagon, le côtre de combat personnel du Dovhak Smauggsen. Il y faisait toujours un froid aussi mordant, et le siège sur lequel elle s'installa était toujours aussi inconfortable, avec la peau de reptile aux larges écailles fort roide qui le recouvrait.
En revanche, il semblerait qu'il avait fait changer l'armement
. A l'époque, son côtre avait un armement standard : deux autocanons de proue contrôlés par le pilote, et deux bolters lourds latéraux sous la charge de l'artilleur. A présent, c'était elle qui disposait de deux autocanons jumelées, ainsi qu'une batterie de missiles, Smauggsen se réservait l'usage de deux canons lasers
Alors que le pesant appareil décollait avec grâce et force bruit du croiseur pirate, Smauggsen fit signe de la main et un serviteur vint apporter à chacun des ses aides, ainsi qu'à Katje, un crâne humain qui contenait un alcool transparent à la limpidité d'eau fraiche fort trompeuse. Le serviteur bossu recula à sa place, se brancha sur un transmetteur vox auxiliaire. Les Dragons Rouges chantaient en partant au combat, et visiblement, ce serviteur faisait la coordination musicale.
Quelques instants plus tard, la voix du Dovhak et de tout les pilotes de l'escadre, à l'unisson, se mit à rugir sur les vox, chantant leur hymne de bataille traditionnel, à faire glacer le sang.
Et sous les yeux de la Capitaine d'armes, son ecran de combat s'illumina : cinq escadrilles de chasseurs Sabrehagen, à la livrée noir et aux queues écarlates, escortant un même nombre de bombardiers, se mettait en position d'inteception.
"Déploiement JOOR-ZAH-FRUL ! Coupons leurs les ailes !" Hurla Smauggsen. " Colonnelle, je comptes sur vous pour mon tableau de chase !"

Et dans un rugissement de tonnerre audible uniquement de ses passagers, il mena Ancalagon droit vers le chef d'escadrille adverse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Katje von Tödt

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Mer 7 Nov - 15:08

Katje tenta tant bien que mal de se mettre dans la position la plus confortable possible, dans un des sièges les moins confortables qu'elle connaisse. Elle se souvenait de l'origine du cuir de ceux-ci, Smaugssen lui en avait parlé lors d'une des nombreuses soirée fortement alcoolisées qui avaient suivi la "victoire" d'Angusia. Il avait expliqué qu'il s'agissait là d'un rite de passage et qu'il avait du tuer lui même les bêtes dont la peau servirait plus tard à recouvrir les sièges de son chasseur. Celui-ci était en parfait état et même mieux armé qu'elle ne s'en souvenait. Dovakh avait du faire plusieurs contrats juteux avant de travailler pour la vieille libre marchande qui l'avait stationné sur la planète glaciaire, car une remise à neuf et un changement d'arme sur une machine de cette catégorie n'était définitivement pas gratuit.


Elle vérifia les contrôles, se sangla dans le siège de l'artilleur-chef et vérifia une dernière fois les commandes des auto-cannons jumelés à sa disposition. Elle accepta le verre proposé - elle en aurait bien besoin - et le vida d'une traite. La transparence du liquide était trompeuse et elle le savait. Elle en eu la confirmation quand l'alcool lui brûla la gorge, réchauffant tout autant que consumant son estomac au passage. Elle senti le prédateur spatial trembler sous elle et les compensateur d'inertie se mettre en route. Le siège sur lequel elle se trouvait était muni d'un stabilisateur, afin qu'elle puisse garder les yeux sur les commandes sans être ballotté dans tout les sens par les manœuvres d'esquive du pilote. Elle elle savait de source sûre qu'il était amateur de manœuvres tout aussi efficaces que spectaculaires.


Le noir du vide remplaça pendant un court instant la couleur à mi chemin entre le métal et le plastacier du hangar d'où l'aéronef s’extrayait avec grâce, avant de faire place à une débauches de tirs striant l'immensité spatiale. La chasse ennemie s'était rapprochée très près du Mad Lover's Present, aussi n’eurent ils pas à chercher longtemps avant de se trouver une pléthore de cibles. La colonelle pût avoir un premier avant goût des qualités de pilote du dragon : à peine étaient-ils à distance de feu de leurs adversaires qu'il se lançait dans une pirouette compliquée, passant en partie à travers la formation ennemie tout en virant sur l'aile pour garder les cibles dans le champ de vision de Katje. Celle-ci s'en donnait à cœur joie, n'ayant que l’embarras du choix, des ailes entières de chasses s'affrontant dans un joyeux bordel d'explosions silencieuses et de moteurs poussés à bloc.


Déjà, elle avait pu ajouter deux victoires aux tableau de chasse de l'appareil, une paire de bombardiers trop lents pour échapper à la traînée de balles meurtrières qu'elle lâcha vers eux, anticipant leur mouvement d'esquive. Elle avait fini par reconnaître en partie l'inspiration tactique qui semblait diriger leur mode de combat à l'aide de Smaugssen. Celui-ci, expert en chasse spatiale et dans les tactiques utilisées par celle-ci, avait fait remarqué que leurs mouvements suivaient un schéma définit et employait une série en partie prévisible d'esquives et d'engagements. Le nom de l'escadrille ne lui revenait pas, mais il afficha tout de même ses estimations sur leurs mouvements probables sur les affichages du poste de tir. Un ajout fort utile, qui permit à la Gallantienne de se faire une idée de ses ennemis, et effectivement de confirmer la nature en partie répétitive de leurs acrobatie, une sorte de signature que la totalité de la chasse les ayant engagés semblait utiliser. Fouillant dans sa mémoire, elle ne se rappela pourtant pas d'une formation de telle importance au service des Sabrehagen, et encore moins de mercenaire équivalents dans les étendues. La seule conclusion logique lui venant à l'esprit étant qu'il devait s'agir de clones d'un groupe de pilotes de très bonne qualités. Une pensée particulièrement dérangeante, indiquant que la dynastie avait non seulement mis la main sur des installation de clonage, mais que celles-ci étaient capables de copier non seulement les soldats mais aussi leurs compétences et manies.


Être en partie perdue dans ces réflexion ne l’empêcha en rien de suivre la trajectoire d'un des appareils légers adverses, son intuition indiquant qu'il allait faire une manœuvre d'évitement par sa droite, puis un looping arrêté en chandelle pour tenter de passer derrière eux alors qu'ils tenteraient de le poursuivre. Elle fit mine de tomber dans le piège, le suivant avec ses obus traçants avant de remonter brusquement sa visée, interrompant le tir une seconde avant de le reprendre en avant de sa trajectoire. La ligne mortelle d'acier incandescent atteint le point de contact avec l'appareil, le réduisant en une pluie de débris et de scharpnel en un instant. Elle pris note de chercher à qui correspondait ces méthodes de vol dans les banques de données de l'Ex Cathedra. Cela pourrait donner un avantage certain lors de leurs prochaines rencontres, et elle ne doutait pas qu'il y en aurait de prochaines. Elle lâcha une paire de missile qui forcèrent sa cible à rentrer dans la ligne de mire d'un de ses ailiers, lui offrant une marque de plus sur son tableau de chasse.


"Mes compétences à l’auto-canon sont elles à votre goût Dovakh ?"



Elle avait prononcé ses paroles sur un ton faussement docile, tel qu'aurait pu le faire un serviteur, mais une pointe d'ironie était discernable dans sa voix alors qu'elle se sentait tassée dans son siège par une manœuvre que même les compensateurs ne pouvaient entièrement encaisser. Coordonnant une manœuvre avec un de ses ailiers pour prendre en tenaille - autant que ce terme puisse être correct dans l'immensité du vide spatial - laissant à Katje l'opportunité de l’abattre d'une salve de missiles qui le percutèrent et l'anéantirent sans autre forme de procès. Elle n'avait pas le temps de s'ennuyer, trop occupée à tenter d’empêcher les chasseurs ennemis de se replier : ceux ci commençaient à décrocher sous les pertes terribles qu'ils subissaient aux mains des dragons.


De l'escadrille adverse il ne restait que des lambeaux, prêts à être cueillis par les canons des dragons. Smaugssen se réserva volontairement la poursuite de leur chef qui, à sa décharge, se battit vaillamment alors qu'un de ses moteurs ne répondait plus. Il poussa les moteurs afin de raccourcir la distance les séparant pour offrir une ligne de tir dégagée à Katje, ce qui commençait à être difficile vu le carnage perpétré par les chasseur dans les environs, et faillit le perdre alors que celui-ci faisait fi de ses moteurs endommagés en enchaînant les virages serrés mais lents autour des carcasses, se rapprochant résolument d'une épave d'un bâtiment plus imposant qui avait dû être désemparé plus tôt dans la bataille. Ils s'éloignaient du site de l'engagement, et elle pu identifier la carcasse comme un de bâtiment du clan Sanay. Le chef poussa à nouveau ses moteurs, les serviteurs de son chasseur ayant par l'Empereur seul sais quel miracle réussit à faire redémarrer son deuxième moteur ne serais-ce que temporairement. Elle cru un instant qu'il allait s'écraser contre la coque du bâtiment à la dérive à cause de la poussée supplémentaire mais il se rattrapa admirablement, et ils faillirent le perdre au cour d'une chandelle particulièrement vertigineuse qui les amena à quelques mètres de racler le long de celle-ci. Il tenta de contourner le pont de commandement à pleine vitesse, afin de mettre un obstacle entre eux pour couper les rafales incessantes dont le harcelait la Gallantienne. Ils choisirent de le laisser croire à la réussite de son plan, seulement pour le surprendre en passant par ce qui devait être le trou d'impact d'un canon nova, assez grand pour qu'ils s'y faufilent sans même y laisser la peinture. Alors qu'ils surgissaient devant lui, elle pu presque lire la terreur sur le visage du pilote adverse, la verrière du poste d'artilleur frôlant la proue de leur cible. Elle appuya sur la gâchette sans remords, et il succomba à une dernière volée de balles traçantes, tranché en deux au niveau de son poste de pilotage.

Alors que les pilotes criaient victoire et commençaient déjà à se vanter d'avoir obtenu le plus - ou les meilleurs - de nouvelles marques le long de sa carlingue. Elle se permit de se reposer aussi confortablement que possible dans le fauteuil en peau de lézard, demandant au Dovakh de les ramener à bon port.

"Transport, quel est l'état des conteneurs ? Nous rentrons à bord de l'Ex Cathedra pour réapprovisionnement et débarquement des blessés."


Et annonce d'une ribambelle de mauvaises nouvelles, se dit elle. Bien que le fait que la capitaine semble trop occupée à être sainte puisse l’empêcher de relayer les nouvelles pour quelques heures, il faudrait bien y passer. Les dernières volontés d'Honoria avaient le mérite de ne pas être très complexes, mais elle ne s'était jamais vue en exécuteur testamentaire, et ce n'était pas pour rien. Le retour jusqu'au fier croiseur se passa sans anicroches notoires, du moins en comparaison avec leur départ du vaisseau pirate qui avait été plutôt mouvementé. Elle observait le vide en réfléchissant alors que la silhouete masive de leur vaisseau s'approchait à grand pas, l'escadrille ayant poussé ses moteurs pour revenir au plus vite à bord. Ils avaient globalement subit peu de pertes, mais ce n'était pas une raison pour jouer les fiers à bras. Elle sentit plus qu'elle ne vit leur arriver sur le vaisseau, le tremblement de la carlingue au contact du sol du bâtiment lui indiquant que, contre toute attente, ils étaient rentrés sans autre accrochage avec les forces ennemies. Elle détacha les sangles qui la retenaient sur son siège et, après avoir félicité Smaugssen, quitta l'appareil en direction des sarcophages, tout en passant une communication vox d'abord vers le cercle tacticae pour signaler leur retour, puis vers l'hôpital de bord, pour indiquer à Vankreel que ses patients étaient là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 11 Nov - 19:27

Citation :

SYSTEME DE QUPPA-PSI, ceinture d'astéroïdes, Enginarium de la frégate Sabrehagen de classe Sword "OVERLOAD THE PLASMA DRIVE, AND MAY THE GOD-EMPEROR HAVE MERCY ON OUR SOULS".

Tirant une bouffée de sa fidèle pipe tout en surveillant d'un air impassible la progression de l'assaut Gallantien sur l'Enginarium de sa frégate cible, le Colonnel Mc Glann était soucieux. Quelque chose le tracassait à propos de sa mission, comme si il avait oublié un détail important du briefing.
Pour l'instant, tout se déroulait à merveille. L'approche avait été mené de main de maitre par ses escouades de vétérans gallantiens, et la résistance des Sabrehagens, même si elle n'était pas ridicule, n'avait pu freiner l'irresistible élan des troupes Razgriz.
" Colonnel, le Generatorium principal est sous notre contrôle." La voix synthétique du Magos Cogward, toujours aussi neutre, se fit entendre sur le canal vox. Parfait. Le Colonnel s'approcha d'une des unités de communications internes, et fit signe à son officier de vox de le mettre en liaison avec la passerelle.
Sur le diffuseur/emetteur vox-pic mural, l'image un peu brouillé du Capitaine de la frégate apparu. L'homme, à la peau olivâtre et aux cehevux noirs se faisant rare, semblait nerveux, car suant à grosses goute. Mc Glann attendit qu'il finisse de tousser pour commencer à parler, d'un ton égal et calme.
"Ici le Colonnel Mc Glann du 98° Gallantien. Au nom de Sa Grâce Von Razgriz, je vous informe que nous avons pris le contrôle du generatorium de votre vaisseau après un combat loyal. J'exige votre reddition immédiate de l'ensemble de votre équipage, sous peine d'une mise à mort ignominieuse, par le fil de l'épée et l'absence d'air."
Ce n'était un bon jour pour le capitaine Sabrehagen, qui ne cessait de tousser,essayant de desserrer le faux col de son uniforme pour pouvoir mieux respirer. Mc Glann eut un haussement de sourcil désapprobateur : le capitaine manquait visiblement de sang-froid. D'un petit geste de la main, le Colonel fit signe à ses hommes de redoubler de vigilance, en alerte maximale. Qui sait quel genre de vilenie un homme désespéré pouvait tenter dans sa situation ?
Le capitaine Sabrehagen continuait de tousser, de plus en plus fortement. Il parvint à se redresser, fixant Mc Glann d'un regard fiévreux. Des plaques rougeâtres s'étaient formés sur son visage.
"Nous...nous rendons..." avant de tomber en avant, la tête collé contre son propre emetteur vox/pict, en proie à des spasmes violents, hurlant de douleur.
"Nom de ... A VOS MASQUES ! ATTAQUE VIRALE ! CONDITION ZERO ATMOSPHERE ! " hurla le colonel Gallantien avant de mettre lui même son propre masque, et d'activer l’étanchéité totale de son armure carapace.
C'était cela qu'il devait se souvenir. La capture du futur Téméraire et l'état de sa passerelle, ravagé par une torpille virale.
"Par la Grâce de l'Empereur-Dieu, faîte qu'il n'était pas déja trop tard pour eux...." pensa-t-l, en cherchant à contacter l'Ex Cathedra, pour qu'ils transmettent immédiatement à l'autre équipe d'assaut de garder leurs masques...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 11 Nov - 20:59

Citation :

La communication de Mc Lann parvint au Colonelle Von Tödt alors que Smauggsen faisait approcher son fidèle côtre des baies de lancements de sa majesté, et les minutes de silence radio qui suivirent le passage à proximité des réacteurs n'aida surement pas les nerfs de la Gallantienne.
Alors qu'elle posa pied à terre, elle eut enfin la suite des informations : a trente secondes d'intervalles, les colonels Mc Lann et Kelly annonçaient la capture de leurs vaisseaux respectifs, avec des pertes minimes. Toutefois, les deux vaisseaux ont subi une perte totale de leurs équipages par une attaque virale.

****
Au poste Aeronautica de la passerelle de Sa Majesté, le cauchemar, pour Novus, ne faisait que commencer. Les deux forces en présence ne manquaient ni d'adresse ni de courage, mais l'une était en sous nombre, et l'autre semblait disposer de réserves inépuisables de bombardiers, de chasseurs et de torpilles. Les pertes commençaient à s'accumuler parmi les escadrons de Lady Sun Lee et les baies de l'Ex Cathedra signalaient que les réserves de munitions et de carburants commençaient à s'épuiser. Si seulement il pouvait y avoir un miracle de logistique en plus de celui des armes ! Mais en tout cas, pour l'instant, ils tenaient bon. Les chasseurs pirates devraient arriver sous peu, les Eldars allaient bientot être au contact. Le Capitaine Corsaire avait indiquer que deux de ses régates allaient aider le Téméraire à se dégager, ou, le cas échéant, à évacuer au mieux son équipage.
Il avait besoin de plus de thé, et sans doute de plusieurs analgésiques. Le grincement des rouages de la gigantesque horloge astronomique qui constituait la passerelle semblait s'être amplifié, obligeant tout le monde à forcer la voix.
Mais qu'est ce... que ? Sous ses yeux, il vit une des plus imposantes escadrilles, qu'il pensait viser l'ORDAINED DESTINY, le dépasser, et venir se mettre dans le sillage de l'EX CATHEDRA. Bien trop loin pour agir a temps, que mijotaient ils donc ?
Les cris de frayeur d'Askuwetho le firent sursauter. Une fois n'est pas coutume, même si le sauvage ne savait pas exactement ce que c'était, il connaissait le bon terme pour décrire ce que lui murmurait les esprits.
"TORPILLES !"

****
"Torpilles lancées, Maître. Toute les troupes d'assaut sont parés pour l'abordage." énonça l'Amiral sur le canal vox pict.
"Le MAD LOVER'S PRESENT approche droit sur nous."
"Ecrasez donc ce misérable insecte sans aucune pitié, au canon ou par le sabre s'il le faut. Ramenez moi donc sa tête... Elle sera parfaite en vis à vis de celle de la Catin." glousa le Maître, caressant de manière lascive la silhouette toute de noir vêtue qui se languissait à ses pieds.
"Le tout posé sur le réplicateur utérin ou mijoteront ses foetus morts. Oh oui, cela serait parfait dans ma salle d'apparat. Qu'en pense tu, mon mignon ?"
La silhouette androgyne se releva en ronronnant, avec une grâce toute féline, ses traits dissimulés par un masque de même couleur et manière que son armure synthétique moulante.
"
Je vous l'apporterai, ainsi que la tête de la Catin, ô Maître... et celle de tout leurs officiers, pour votre collection."
"Oh non mon joli, la Catin est mienne. c'est à moi de l'abattre, mais tu pourras festoyer de son sang... Va, mon mignon, soit prêt à être mon avant garde."
L'être s'éloigna en un bond prodigieux après avoir mordillé légèrement la main de son Maître avec taquinerie, s'approchant du gigantesque portail, dont tous attendaient l'ouverture. Rangs après rangs, en tenue d'abordages, les fantassins, humains comme Slaughts, attendaient patiemment. On n'entendait que le piaffement de certains chevaux de sa Cavalerie, et le vombrissement sourd des moteurs.
"Où en sont les torpilles d'abordage, Amiral ?"
"Impact imminent, Maître. Sur trente, vingt trois ont détectées la cible. Feu des tourelles ennemis détectées...."
Un temps.
"Maître, trois torpilles ont réussi à toucher l'Ex Cathedra. La liaison est établi. Ouverture des portails en cours."
"Parfait.... Parfait ! En avant, soldats, allons asséner notre courroux à la Catin !" fit le Maître, en dégainant un long sabre et le pointant vers l'avant, alors qu'il avançait en tête de cortège.
Il se mit à rire à pleine gorge alors que les chenilles de son Leman Russ peint en vert piétinait de ses lourdes chenilles le marbre d'un des larges couloirs de l'Ex Cathedra, sa cavalerie et sa colonne blindée le suivant par les portails amenagés dans chaque torpille.
Il riait encore lorsqu'il referma l'écoutille, son rire diffusait par des hauts parleurs.
Enfin, il allait pouvoir se débarasser des Razgriz.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Ajax Ordann



Messages : 585
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Mar 13 Nov - 20:35

Ajax sifflotait toujours. Les données étaient finalement encourageantes. Ils n'avaient pas réussit à l'arrêter et semblaient attendre l'affrontement au corps à corps....

-Monsieur Cotton, Monsieur Gibbs, Une fois que les forces d'abordage seront prête, faites feu une fois pour attendrir la viande..... démolissez le, mais il faut qu'ils tiennent...

Il sourit et se débrancha.

-Gibbs, à vous la passerelle. Le Essayez de nous tenir en position assez longtemps pour nous permettre l'abordage... La sécurité de l'équipage avant tout le reste.

-Et ?.... Et si vous ne revenez pas ?

-"Tout homme qui abandonne sa place, reste sur place".

Gibbs hocha la tête.

-BON ! Bah je vais me dégourdir les guibolles. Je vous confie les bébés.... Soyez sages, les toutous !

Et il quitta la passerelle sans ses retourner pour rejoindre Tsubotai et ses camarades, qui s'étaient tous aiguisés les dents pour l'occasion, polies et brillantes comme au premier jour.

Ajax entra dans la barge d'assaut, fermant son armure carapace pour s'assurer qu'il ne mourrait pas bêtement dans une dépressurisation... il n'aimait pas s'encombrer, mais il fallait bien le dire, il n'envisageait pas de mourir de ce genre de mort.
En fait, il n'envisageait pas de mourir, tout court...

_________________
Capitaine Ajax Ordann, Capitaine du Blood Wolf, Capitaine-lige du Pain Train et du No Brake.
Ex Maître Timonier d'Ex Cathedra, Héritier de la lettre de Marque Ordann, bretteur talentueux et forban légendaire.... pour de vrai !
 
Inquisiteur Novus Gabriel Tanerhill, Ordo Hereticus, Freigraff de la Maison Tanerhill-Lyotus, Porteur de la Grande-Bannière Von Razgriz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
albus

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Jeu 15 Nov - 23:11

La vénérable locomotive hurla tandis que ces roues crissaient contre les rails antiques, levant derrière elles des gerbes d’étincelles après chaque virage.

Sybilla ne quittait pas le petit siège au centre du wagon central. Entouré de quatre assassins aux commandes de cogitateurs et d’instruments de communication, il analysait minute après minute l’évolution des données de la bataille.

Son sourire désespérément froid en disant sur les pensées sarcastiques qui traversaient son esprit.

Un grand homme portant une capuche étrange dont les plis semblaient former un visage derrière son crane annonça d’une voix apaisée :

- Multiples impacts annoncés par la passerelle. Trois points de dépressurisation localisés sur toute la structure de l’Ex Cathedra.

Albus se leva et fit un léger signe demain à l’homme afin qu’il approfondisse.

- Le premier impact a été enregistré au niveau des réacteurs. Le deuxième près des locaux abritant le machinorium des champs de Geller. Le dernier se situe à moins de six cent mètres du palais de la Libre Marchande.

Albus acquiesça. Tactiquement très valable, cette approche forçait à faire des choix.

Il tourna ses yeux d’émeraude vers le disciple d’Athénais.

- Les augures estiment qu’une force d’invasion de plus de vingt milles assaillants se matérialise en ce moment même. Les ponts d’habitation sont fermés par les protocoles d’urgence. Les armées de l’Ex Cathedra sont d’ores et déjà mobilisées. Le Capitaine d’Arme ne tardera pas à prendre les choses en main. La Lady Capitaine…Eh bien…La Béati…

L’Assassin blanc grimaça.

- L’Elue…corrigea son confrère, n’était pas, aux dernières nouvelles sous l’égide de sa Garde Prétorienne. L’Aegis est mobilisée sur la passerelle uniquement.
- Pour l’instant, elle n’est pas un facteur tactique certain sur lequel nous pourrions nous reposer, Elegos
, articula avec une certaine sévérité Albus.
- Le Séraphin participera au combat.
- La bataille. Il ne s’agit pas d’un énième épisode entre Lonallyn Von Razgriz et les forces maudites de sa némesis. Elle vit à son tour la prise d’assaut de son dernier bastion. Humez l’air de tous vos sens, frères. Sentez l’odeur de l’Archi-traitre voulant défaire Terra. Horus défit l’Empereur sur son sol sacré.


Albus fit non du doigt.

- Ce n’est pas un combat de plus. C’est un affrontement aussi inévitable que désespéré.
- Et qui seras tu, Albus ? Le noble Sanguinius ?
- Sanguinius est déjà tombé.


Elegos marqua un temps d’arrêt et contempla les données de la Stella Honoria.

- Je vois. Alors qui seras-tu ? Qui sommes-nous ?
- N’est-ce pas évident, mes frères ? Nous sommes l’Ordo Assassinorum, nous sommes la volonté d’Athénais. Nous n’appartenons pas à l’Histoire, nous nous contentons de l’écrire.


Albus regarda un instant dehors, le récemment baptisé « Murder express » passait sous les voûtes de la céleste Nessica.
Une reprographie antique des terres du système Nessica, couvrant près de deux cents mètres autour de la voie ferrée et qui offrait en trompe l’œil, l’impression aux passagers qu’ils contemplaient les étendues minérales impossibles de cette planète dont les montagnes semblaient surgir du ciel. Un panorama loué par de nombreux artistes dont Batagone l’inspiré dit un jour :

« Nessica, j’entends la terre se confondre avec le ciel. Je vois les lois de la Science d’Airain défendues par nos ancêtres transfigurées en ton sein. A te voir nue, Nessica, dans toute ton impossible et émouvante splendeur, en vérité, je le sais : plus ma foi s’embrase, plus l’Impérium est vaste. »

Albus prit un instant, avant que sa main ne caresse la garde de son arme.

- Albus, nous partons pour défendre les moteurs ? s’interrogea une femme aux cheveux gris et bleu qui contemplait un cogitateur.
- C’est la solution la plus logique, renchérit Elegos.
- Nous partons pour le palais annonça Albus qui regardait la reproduction de Nessica s’éloigner.
- Ce n’est pas un choix stratégique opportun contredit la femme.
- Non, c’est un choix du cœur. Ne voyez-vous pas combien tout cela est romantique ?

Les assassins se redressèrent comme un seul homme, surpris – et l’Empereur sait qu’il en fallait beaucoup pour les surprendre – par l’annonce de leur leader.

- L’Empereur comme l’Abime de la Ruine nous regardent. Nous agissons pour forger une Geste unique. Quelque chose m’appelle au palais expliqua l’assassin sur un ton innocent.
- Eh bien, si ce sont les ordres…
- Envoyez trois des nôtres jusqu’aux moteurs, ils défendront les magos et les adeptes du culte de Mars jusqu’à leur dernier souffle. Les moteurs de l’Ex Cathedra doivent rugir, combien de temps avant le point de saut supposé ?
- Une heure au moins.
- Une éternité. Leurs noms resteront gravés dans le rubis de nos ossuaires. Dites le leur.


Les assassins acquiescèrent, enviant en eux-mêmes l’honneur qui était celui des protecteurs probablement condamnés.

- Pour le machinarium ?
- Le Séraphin doit bien se battre quelque part et je n’ai pas à lui dicter à quel endroit il le fera.


Les assassins acquiescèrent à nouveau.

La locomotive hurla à nouveau alors qu’elle se ruait désormais vers le point de téléportation au niveau du palais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonallyn Von Razgriz

avatar

Messages : 194
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Ven 16 Nov - 8:50

Dans tout le vaisseau, alors que les klaxons et les cloches annonçant une alerte d'abordage sonnaient leur glas lugubres, que les ordres de la Lady Capitaine se faisaient entendre pour alerter les troupes de l'attaque, que sous son contrôle, les portes et les sas allaient gener les envahisseurs, et que l'air était retiré là ou ils se trouvaient, tel les funestes nuées annonciateur d'un terrible orage, les chérubins qui infestaient Sa Majesté se regroupèrent de nouveau dans les airs en une masse piaillante et vociférante.
Leur destination : une des multiples armureries de bord, celle du Palais. Devant eux, les lourds sas s'ouvrirent d'eux mêmes, et les serviteurs de manutentions et les gardes ne réagirent pas, comme si il avait réçu un ordre direct.
Ce qui était le cas.
Dans des rires et des cris lugubres, les chérubins pillèrent l'endroit dans une prompte hâte, qui n'avait rien d'irréfléchi.
Quelques instants plus tard, ils repartirent promptement, à peine ralentis par leurs chargements. Les uns portaient des charges de démolitions, les autres des bandoulières de grenades kraks et des bandes de fycélène, certains se mettant à plusieurs pour porter fuseurs et torches laser.
La horde passa dans un des tunnels reservés au PROFIT EXPRESS pour se diriger vers le Vide.
Ils avaient entendu l'appel de leur Maitresse, qui avait quitté la Proue blindé de son cher vaisseau, sa masse tonnerre en main, pour venir déloger les envahisseurs.
Lonallyn cherchait les torpilles sur la coque de son vaisseau, et finit par trouver l'une d'entre elle, faisant signe à ses chers petits chérubins de l'y rejoindre.
Elle observa l'instrument de mort monstrueux qui la dominait de toute sa taille, elle, infime petite chose d'un mêtre cinquante - quarante-cinq-, et le colosse d'adamantium d'une bonne centaine de mètres de haut, enfoncé telle une douloureuse aiguille pleine de venin dans la chair blindé de l'Ex Cathedra.
Elle activa le champ énérgétique de son arme, le brandissant à deux mains.
"Tu ne vénéreras point de fausses idoles, et tu les démanteleras, car ils sont un blasphème à Ma Vue." énonça-t-elle, pour elle même et le Vide, alors que les plus affectueux de ses petits anges venaient se frotter en frissonant contre ses jambes. Ils pouvaient aller dans le vide, plus machines que vivants; mais cela ne voulait pas dire que c'était agréable.
Puis, elle se rua sur la torpille, ses chérubins à sa suite, pour entamer leur travail de démolition.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajax Ordann



Messages : 585
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Ven 16 Nov - 11:35

Ajax

Les barges d'assaut perforèrent la coque du Bâtiment et presque aussitôt, les hurlements des chiens de guerre de Tsubotai, sa garde personnel qu'il avait emmené avec lui à son départ de la flotte du Tyran du vide, retentit.

Le Capitaine 'Jax était dans la seconde barge, visant un second objectif, aux côtés d'un des apprentas de Lapompe. Ils allaient frapper le Munitorium tandis que Tsubotai, et son propre apprenta, frapperait les systèmes de survie....
... Il avait pleine et entière confiance dans le géant aux crocs d'adamantium.

Les sas de la barge émirent un sifflement et la coupée d'abordage se déploya, dévoilant une volée de lance grenades et de cannon d'assaut pour dégager la zone de déploiement.
Enfin, les portes s'ouvrirent à pleine vitesse et les premières pirates quittèrent le "confort" du ventre de la barge, brandissant des boucliers d'assaut... souvent de fortune.
Les premiers temps d'un abordage étaient toujours meurtriers, et plusierus dizaines de Pirates périrent avant que la zone d'arrivée ne soit pleinement débarrassée, ce qui permit de débarquer l'équipement et l'Apprenta.

-Bon, on prend pas racine... direction le munitorium.

L'aprpenta venait de s'interfacer avec l'esprit de la Machine de l'imposant Croiseur avant de frissonner de dégout... de toute évidence, des routines et engrammes de programmations étaient corrompus.
Il se retira et après une rapide prière courroucée en binaire, leur appris la direction du Munitorium. Il avait tenté de détourner l'attention des serviteurs d'armes sur leur chemin, mais il ne pouvait rien garantir avec ce genre de codes corrompus.

Sans plus attendre, Ajax donna l'ordre de poursuivre leur avancée et, Dannan levée, il hurla comme un loup, son cri de guerre personnel, avant de s'élancer dans les coursives.


Les poches de résistances, dégarnies par l'abordage d'Ex, ne furent pas une réel obstacle pour les pirates qui avaient été formée par un maître de l'abordage, et qui étaient motivés par les prises de risques et le commandement "en tête des lignes" d'un Ajax Ordann qui n'avait pas grand chose à perdre de son point de vue.

Pourtant, les pertes, même légères, s'accumulaient.
Heureusement, Ajax n'avait jamais réellement compté sur le nombre pour réaliser son plan. N'avait-il pas pris le Present pratiquement à lui tout seul ?

Les lourdes portes du Munitorium furent bientôt en vue...


Novus

Le raid des chasseurs torpilleurs les avaient pris de court, Saint Corax !!

-Rappelez les intercepteurs sur Ex Cathedra pour éviter une éventuelle nouvelle attaque.
-Seigneur Porte-Bannière, nos stocks de munitions et de carburant est au plus bas...

Il serra les poings et les dents. Cette bataille allait être la dernière de sa carrière ! Par les Saints Primarques, par le trône d'or, ils allaient échouer !

-... Il nous faut avancer, sans plus attendre.... avancer plus vite... Et il nous faut l'emporter, nous n'avons pas le choix.

Il activa son micro-vox sur la fréquence de son équipe.

-Esta, Virgilio, il faut imprétativement interdire l'accès à la Passerelle, par tous les moyens possibles. l'Empereur-Dieu veille sur vous, mes frères.
-Qu'il veille sur vous, Seigneur Interrogateur !

Il n'y avait pas besoin de dire nettement plus, chacun savait ce que signifiait "par tous les moyens", et toutes les actions et les choix de ces serviteurs du I trois fois barré les avaient conduits à ce moment fatidique.

_________________
Capitaine Ajax Ordann, Capitaine du Blood Wolf, Capitaine-lige du Pain Train et du No Brake.
Ex Maître Timonier d'Ex Cathedra, Héritier de la lettre de Marque Ordann, bretteur talentueux et forban légendaire.... pour de vrai !
 
Inquisiteur Novus Gabriel Tanerhill, Ordo Hereticus, Freigraff de la Maison Tanerhill-Lyotus, Porteur de la Grande-Bannière Von Razgriz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Sam 17 Nov - 17:36

Citation :

(musique conseillée)

Passerelle du battlecruiser Overlord "AND NOW FOR MY NEXT TRICK, I'LL MAKE YOU DISAPPEAR".

"Amiral, le Mad Lover's Present tente un abordage !
-"Laissez le manœuvrer. Qu'on déploie les troupes, nous allons réserver une petite surprise à ce pirate présomptueux. Que l'on active le Teleportarium !"
Avec la célérité née de l'alliance de la discipline et de la terreur, les officiers Sabrehagen retransmirent les ordres, et alors que les pirates d'Ordann prenaient pied à bord du vaisseau amiral, une grande partie de l'équipage se pressait, trainant un lourd fardeau du munitorium vers la salle de l'antique teleportarium.

L'Amirale lui même, ayant pris le temps de quitter sa robe de bure pour une autre, au tissu noir comme l'encre, comme tissée de multiples ombres, un lourd sceptre de cuivre vert de grisant en main, vint en personne assister aux ultimes réglages de l'antique appareillage.
Au cœur du cercle de téléportation, un groupe de serviteurs entouraient une large tête de macro-canons, alors qu'un techno-prêtre, dans une crainte révérencieuse, acheva d'activer les esprits meurtriers de la charge.
Dans un silence de mort, les litanies binaires cessèrent lorsque le mago referma lentement l’écoutille d'accès à la tête, estampillé d'une antédiluvienne rune de sinistre présage, noire sur fond jaune, composé d'un trio de losanges autour d'un cercle creux.
-"A tout l'équipage, Alerte Impact. Je répêtes, Alerte Impact." fit l'Amiral sur tout les canaux vox, même audible des abordeurs.
"
Et que l'on sonne le glas du vaisseau du Capitaine Ordann."
Sur un signe impérieux du Cacique Slaught, les techno-prêtres entamèrent la procédure de téléportation.
L'Amiral, suivi de sa garde Pretorienne, se detourna, sachant que l'inéluctable allait se produire. La contre attaque sera terrible, et sans merci. Il se délectait à l'avance de la terreur du capitaine Pirate.. Il ferait un parfait diner.

"A tout les Prévots et aux troupes Slaughts : lancez la contre-offensive. Si possible, essayez de capturer Ordann vivant, mais tuez le si nécessaire !"

*****




Le Capitaine Ordann se trouvait sur une des voies d'accès
tertiaires, avec son avant garde, menant à l'une des baies de chargement du
Munitorium de l'imposant Battlecruiser, lorsque Gibbs le contacta directement
sur la Vox. De la où le corsaire se trouvait, il pouvait voir le MAD LOVER'S
PRESENT.

"Capitaine ! Nous détectons une téléportation au niveau
de la salle des machines ! »


Manifestement,
l’intégralité des hommes montés à l’assaut de l’Overlord goutait à des conversations
similaires, car alors même que la phase critique de l’assaut venait de se
passer, beaucoup négligeaient de renforcer leur position.



« Ils
ont déployé une force d’assaut ! Je pense qu’ils veulent détruire les
moteurs ! Il doit y avoir peut être … Une centaine d’hommes ou de
servants, je sais pas trop bien, les rapports sont confus.. On doit pouvoir
gérer le ..Quoi ?
»


Des
parasites meublèrent les longues secondes qui précédèrent une nouvelle annonce
de Gibbs. Ajax ordonna tant à ses troupes de se mettre sur le pied de guerre et
de se mêler de ce qui les regardait qu’il hurla à Gibbs de donner d’avantage de
détails.



L’intonation
dans la voix du second ; il ne l’avait guère entendu que trois ou quatre
fois depuis sa rencontre avec lui…Un mélange de panique et de désespoir.



«
…Capitaine ! C’est un atomique ! Ils défendent la bombe qu’ils ont
téléporté ! On va pas y arriver.. ! Ajax, par l’Empeur, je..! »




La transmission fut
cruellement et sèchement coupée par un nuage de statique.



Les pirates à l’assaut hurlèrent en cœur, le son de leurs
voix tonnant droit vers leur navire, leurs compagnons, ce qu’il prenait tous
pour leur foyer et leur destin.



Devant les yeux des pirates, une dantesque explosion monta du cœur du croiseur, d'un éclat insoutenable, aveuglant. La plupart des
hommes furent jeter au sol par l’onde de choc que les blindages de l’Overlord furent bien en peine d'encaisser.




Tout devint noir,
alors que les klaxons d'impact résonnaient sur le vaisseau Sabrehagen, qui
vibrait, visiblement touché par la mise à mort du Conquest.



Les pirates s’étaient tus. Ils tentaient de se remettre du
choc et d’appréhender ce qu’ils voyaient désormais eux. Les débris d’une épave
qui jamais plus ne naviguerait…



Les premières lamentations s’élevèrent en même temps que des
cris montèrent des canaux vox. Les Slaughts montaient à l'assaut au même moment…

Citation :
HRP : perte totale du MAD LOVER'S PRESENT. l'Overlord est endommagé dans l'affaire, mais j'ai envie de dire : so worth it ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Ajax Ordann



Messages : 585
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 18 Nov - 17:21

Citation :
Je dois avouer que je ne sais pas du tout comment faire réagir Ajax à tout ceci, honnêtement. Il a déjà perdu Honoria avant d'avoir pu la revoir... et là il perd à priori (et plus que probablement) la majorité de son équipage, ses frères d'armes, Gibbs, Alma, Cotton, Lapompe.... Sans oublier les louveteaux... Des gens qui formaient sa famille (et, à titre personnel, que j’appréciai énormément).

Ajax

Ils étaient tous partis...
Cotton, Lapompe, Alma.... et Gibbs... bon sang, ce vieux Gibbs.... ils venaient de disparaître... de disparaître pour de bon.... sans possibilité de revenir.... jamais plus...

Honoria... Gibbs... Alma...

Il eut un haut le corps.

.... Il venait de tout perdre.... tout.... et tout le monde... encore... et cette fois encore à cause d'un imprudence... d'une folie... il venait de tout perdre, mais cette fois ce n'était pas que du matériel. Il venait de perdre ceux à qui il était le plus attaché dans cette vie.
Il était seul, pour de bon... seul...

.... Seul....

Ce mot résonnait dans son esprit, l'assommant comme un millier de gueules de bois, sans la fête qui avait précédé... comme des milliers de coups de massues simultanés...
Et pire que tout, il ne pouvait décemment pas rejeter toute la responsabilité de ce massacre sur Sabrehagen, car c'était lui, le pauvre fou, qui avait fait ça... qui était à l'origine de leur mort...............

... Et comment pourrait-il se le pardonner.....

Dévasté... il était profondément dévasté....

... Et il ne pouvait plus faire marche arrière, il ne pouvait plus fuir, il n'avait nulle part où aller... il était perdu, lui-même. Et cela aurait été finalement là un réel soulagement si seulement il était venu là seul....
Mais il allait falloir sauver ceux qui pouvaient encore l'être...
En partant du principe que tout pouvait encore empirer... et ne manquerait pas de le faire.


Novus


Les affichages tactiques confirmèrent ce qu'il avaient tous pu constater de visu au travers des baies de la passerelles... Le Present venait de disparaître corps et âmes....
Par le Saint Trône en Terra, il détestait avoir raison !

-Peut-on envoyer une équipe de récupération pour d'éventuels survivants ?
-Je doute que cela ne serve à grand chose, monsieur. Ils sont morts.... tous...
-Il ne sera pas dit que nous n'avons pas tout tenté pour soutenir ceux qui se sont porté d'eux-même au secours de la Maison Von Razgriz.... Cela serait d'un TRES mauvais effet sur ces pirates qui semblent désireux de nous apporter un soutien plus que bienvenue dans ce qui nous attend...

L'officier de contrôle ne semblait pas franchement ravis à l'idée d'aider des pirates. De plus, la réputation du Capitaine du Present n'était pas franchemebnt de nature à l'enchanter. Ne les avait-il pas trahis ?
Cela dit, le sceau de la question épinglé sur son revers ne pouvait que motiver un fidèle représentant de l'Imperium, ce qu'il avait toujours cherché à être.

-Envoyez des navettes, ne vous acharnez pas mais faites ce que vous pourrez. Si nous pouvions sauver quelques pirates, ils ne manqueraient pas de nous être redevables.... Alors faites vite. Et que les services Medicae nous dépêchent une unité médicale de premiers soins, exposez leur la situation pour qu'ils mettent à notre disposition du personnel adéquat.
-A vos ordres.
-Puisse l'Empereur-Dieu avoir pitié de leur âme..... puisse-t-Il avoir pitié de notre âme à tous....

_________________
Capitaine Ajax Ordann, Capitaine du Blood Wolf, Capitaine-lige du Pain Train et du No Brake.
Ex Maître Timonier d'Ex Cathedra, Héritier de la lettre de Marque Ordann, bretteur talentueux et forban légendaire.... pour de vrai !
 
Inquisiteur Novus Gabriel Tanerhill, Ordo Hereticus, Freigraff de la Maison Tanerhill-Lyotus, Porteur de la Grande-Bannière Von Razgriz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
albus

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 18 Nov - 17:59

Citation :
Attention : Pas d'affect. C'est un fait de jeu. Le MLP a sombré. Il ne me semble pas que le MJ ait décrit une annihilation complète, maintenant, organiser des opérations de sauvetages au beau milieu d'une bataille impliquant des centaines de milliers de belligérants, ça me semble plus que difficile. T'as des points de destin, fais les sauter mon bonhomme.
La leçon a retenir qu'ils ont une masse de téléportarium pas croyable, des atomiques en veux tu en voilà et qu'il ne faut leur donner aucune chance de nous approcher de près ou de loin. Une leçon chèrement apprise, je te l'accorde.

Le Murder Express filait droit vers le palais quand un agent d'Athénais vint faire un rapport à Albus qui marchait vers le wagon de tete.

- La libre marchande tente d'abattre les tètes de téléportations par l'extérieur. Elle est seule.

Albus manqua de rire aux éclats.

- Par le Sang, mais ce n'est plus son histoire qu'elle forge ! Elle veut une légende !

Le Blanc retrouva son sérieux.

- Faites converger tous les disciples à proximité. Hors de l'Ex Cathedra, elle est plus vulnérable que jamais. Et elle nous empêche d'effectuer un saut d'urgence. Et de réparer les dégâts sur la coque. Il faut faire au plus vite, soutenez la. mais ne la gênez pas, n'argumentez pas avec elle. Elle est possédée.

L'Assassin acquiesça et s’apprêtait à retourner à la comntemplation des rails quand son condisciple reprit :

- Les auspex confirment la perte irrémédiable du "Mad Lover Present".

Albus soupira.

- Je n'aurais donc pas l'occasion d'affronter ce Ordann.
- L'envoyé de l'Inquisition a ordonné que des barges d'urgence se portent au secours des éventuels survivants.
- L'envoyé de l'Inquisition ?
- Si fait.
- Nous parlons de Novus ?
- Les rapports sont formels.
- Il s'est découvert des élans de compassion ? Pourquoi va-t-il au secours d'individus que son adepta condamne tous les jours au bûcher ? Ce n'est pas très ... Logique.
- Il y aura certainement vu un intérêt. Lui ou son commanditaire. Devons nous, nous y opposer ?
- Non. Ordann est tombé en combattant les ennemis de l'Impérium. Ces hommes méritent sans doute de la clémence ou un jugement équitable, qui sommes nous pour surseoir ou contredire aux caprices de l'Inquisition...? Combien de temps avant notre arrivée au point d'impact ?
- Nous y serons dans moins de trois minutes.
- Tenez vous prêts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajax Ordann



Messages : 585
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 18 Nov - 19:43

Citation :
C'est pas une question d'affect, mais d'abattement.
A titre personnel, j'avoue que je ne vois plus du tout comme lutter contre les mecs en face. On démoli un vaisseau à distance, 4 le remplacent. On s'approche un peu trop, ils téléportent des machin qui one shot un peu tout et n'importe quoi. On les aborde, et ils ont les SLaughts....
On a beau avoir Aleksia...

En ce qui concerne Ajax, Il a perdu la femme pour laquelle il avait de sincères et profonds sentiments, une femme qu'il voulait réellement revoir, ne serait-ce que pour lui rapporter ce qu'il était advenu à son frère. Et il vient de perdre son bâtiment, mais surtout son équipage, des gens auxquels il tenait énormément..... Même le point de destin ne changera pas tellement son état d'esprit, vu qu'il ne pourra probablement pas le savoir tout de suite...

Ajax

L'abattement ne pouvait cependant être que de courte durée. Il ne pouvait même pas se laisser mourir... pas là, pas maintenant, beaucoup trop de gens étaient déjà morts par sa faute...

Il activa son micro-vox et se racla sa gorge... il ne fallait pas qu'il flanche, cela aurait été du plus mauvais effet.

-Tsubotai.... nous sommes seuls.... le plan est maintenu... Mais ils ne se rendront pas et ne nous donneront probablement pas le vaisseau comme cela. Donc préparez vous à vendre chèrement votre vie. Si nous n'avons pas ce vaisseau... personne d'autre ne l'aura.
-... Pensez-vous que...
-Je préfère ne pas penser, là.... Puisse Celui-qui-règne veiller sur nous tous... et que cette sal...

Tsubotai n'entendit jamais la fin de l’imprécation de son Capitaine, les premiers tirs de parts et d'autres retentissant.

_________________
Capitaine Ajax Ordann, Capitaine du Blood Wolf, Capitaine-lige du Pain Train et du No Brake.
Ex Maître Timonier d'Ex Cathedra, Héritier de la lettre de Marque Ordann, bretteur talentueux et forban légendaire.... pour de vrai !
 
Inquisiteur Novus Gabriel Tanerhill, Ordo Hereticus, Freigraff de la Maison Tanerhill-Lyotus, Porteur de la Grande-Bannière Von Razgriz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katje von Tödt

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 18 Nov - 22:27

Katje avait débarqué sur Ex Cathedra calmement, et avait appris la présence de la capitaine ... sur la coque. Ceci explique cela. Voila donc pourquoi son retour n'avait pas encore été interompu par une foule de questions et de regards acusateurs. Elle soupira dans le transport qui la menait vers le profit express, manquant d'érafler les dorures des murs à chaque fois qu'il prenaient un virage un peu trop vite, une coursive un peu trop brusquement.


Par la radio du véhicule, elle appris la tentative d'abordage par téléportation, qui lui rapella des souvenirs qui lui semblaient d'une autre époque : une situation similaire, dans les jardins d'Ex cathedra, a batailler fermer contre les troupes d'abordages de la maison honnie. Elle doutait qu'ils ne refassent la même erreur, mais n'était pas inquiète spécialement de la non présence des forces parties aborder les frégates. Ils restait assez de forces sur le vaisseau pour le défendre, elle s'en assurerait. Elle détourna le véhicule pour la mener au palait : le réseau tactique faisait état que les asassins se dirigeait vers les moteurs avec un des trains, elle irait donc à l'un des autres points dont l'ennemi semblait vouloir se rendre maitre.


Toujours bardée de son armure usées par le contact du vide et les vents immateriels du warp générés par la tempète, elle contacta les forces présentes près du palais : il falait impérativement concentrer la défense autour de la passerelle, des appartements de la lady capitaine avait ses enfants et de l'occulum. Ces lieux ne devaient à aucun prix tomber. Elle vérifia et fut heureuse de voir que toute la prévotée et les troupes de bords étaient sur le pied de guerre, réparties dans les zones sensibles et n'abandonant pas tout le reste du vaisseau sous pretexte que l'ennemi n'était entré qu'a trois points pour le moment. Des renforts se dirigeaient vers le palais et les deux autres points d'entrées. Elle voxa aux techoprètres occupant le machinorium qu'elle pouvait leur envoyer des renforts si ils le souhaitaient.


Puis, la nouvelle de la perdition du Mad Lover's Present tomba. Elle accusa le coup avec stoïcisme, mais y vit un mauvais augure : la mort la poursuivait de ses griffes, frappant là où elle était quelques instants auparavant sans la prendre. D'abord honoria, maintenant un croiseur qu'elle venait à peine de quitter et un abordage alors qu'elle revenait. Même si elle était de nature terre à terre, elle ne pouvait s'empécher de redouter les coïncidence lorsque les puissances de la ruine étaient à l'oeuvre.

"Novus, je vous laisse le contrôle de nos forces en dehors d'Ex cathedra. Votre idée d'envoyer des navettes de secour est louables mais nous sommes en plein champ de bataille, et nous ne pouvons pas nous séparer du moindre escadron de chasse pour les couvrir, c'est du suicide ! Il vas d'abord faloir netoyer le secteur, et ce n'est pas près d'être le cas ... Faites attention, les ennemis sont près du palais. Je part à leur rencontre, Katje, Aus."

Elle avait transmit ça sur le canal privé de l'interogateur, lui laissant le dernier mot et, comme à son habitude, ne discréditant pas l'officier commandant en place par des critiques ouvertes et publiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ajax Ordann



Messages : 585
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Dim 18 Nov - 22:59

Novus

L'interrogateur écouta les recommandations du Capitaine d'arme, mais un détail capital lui avait sans doute échappé, à elle qui n'avait pas le nez sur les données tactiques de l'affrontement, là, au dehors.
Il n'étaient pas dans une petite escarmouche, ni même dans une bataille équilibrée en matière de rapport de force, loin de là.

Et il n'était pas du tout question d'attendre de nettoyer le secteur pour secourir les éventuels rescapé, et ce pour la bonne raison qu'ils ne nettoieraient pas le secteur.... c'était impensable, tout bonnement, en l'état actuel du rapport de force.
Et d'autant plus qu'ils venaient de perdre un Croiseur et, c'était plus que probable, un allié de taille en la personne d'Ordann, sans doute disparu avec son bâtiment.

Ils allaient fuir, pour ne jamais revenir, ou pas avant d'avoir assez de troupes et de bâtiments pour démolir sans soucis une flotte deux ou trois fois plus importantes.
Et les rescapés ne survivraient jamais aussi longtemps, loin de là.

La Capitaine d'arme coupa la conversation et Novus rangea le micro-vox dans son réceptacle.

-.... Mes ordres sont maintenues... nous devons sauver ces pirates et ce avant de quitter cette zone. Demandez éventuellement aux autres bâtiments, plus prêts, s'ils sont en mesure d'envoyer des équipes de façon plus efficace que nous.... et si nécessaire faites valoir mon statut, pour leur forcer la main si besoin est, et pour garantir la totale et absolue protection des rescapés pirates.... jusqu'à ce que la raison de leur présence ici ne soit établie avec certitude.

Il s'avança.

-Je vous laisse gérer ça.

Il activa les systèmes vox internes de la Passerelle pour obtenir les Augures et le "chargé des relations avec le maître des augures.

-Puisse Maître Askuwetho tenter d'obtenir des données concernant les débris du Mad Lover's Present ? Nous cherchons surtout d'éventuels survivants. Toutes infirmations, même minimes nous permettra de restreindre les zones de recherche et ainsi limiter le temps de la mission.

Ceci fait, il revint vers son interlocuteur.

-Et j'aimerai bien savoir, bon sang, où on en est avec le Téméraire et son éventuelle remise en état/évacuation des survivants.

_________________
Capitaine Ajax Ordann, Capitaine du Blood Wolf, Capitaine-lige du Pain Train et du No Brake.
Ex Maître Timonier d'Ex Cathedra, Héritier de la lettre de Marque Ordann, bretteur talentueux et forban légendaire.... pour de vrai !
 
Inquisiteur Novus Gabriel Tanerhill, Ordo Hereticus, Freigraff de la Maison Tanerhill-Lyotus, Porteur de la Grande-Bannière Von Razgriz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Mar 20 Nov - 21:11

Citation :

Ex Cathedra, couloir sécurisé de code Delta, poste de sécurité delta-A6

Le Matrosenoberstabsgefreiter Fritz détestait le désordre dans son périmètre. Un abordage le rendait grognon, et encore plus de son domaine sur lequel il veillait jalousement. Le Provost était en charge entre autre, de l'intégrité de la conduite de circulation delta, un passage blindé et sécurisé servant de voix secondaire reliant la passerelle, le melodium, puis le Pont Medicae, avant de rejoindre l'un des axes principaux menant à l'Arboretum.
Avec des assaillants si proches, il était vital que cette voix reste ouverte. Le Provost avait donc réagi au quart de tour lorsque le poste de contrôle Delta-6 n'avait pas répondu au check, et formé une équipe d'intervention. Même si Delta 6 était un poste secondaire, donnant uniquement sur la voix principale.
En trente ans de service, il avait appris que le zèle n'était jamais vain, et son dossier sans tâche le prouvait. Par la sainte Lady-Capitaine, il espérait que cela resterait ainsi jusqu'à sa fin, et qu'il ferait ainsi honneur à tout ses ancêtres sur le Triforium.
En gestes rapides et précis, sans dire un mot, ses hommes et lui passèrent les différents sas barrant le chemin, sans voir aucun signe suspect.
Le Matrosenoberstabsgefreiter fut le premier à entrer dans le poste de contrôle. Ce fut l'odeur qui le fit tiquer.
L'odeur de viscères chaudes, le sang, et la peur.
Il bondit en arrière, hurlant à ses hommes de tirer.
Cela lui sauva la vie, mais hélas, pour son escouade, la mort venait.
Tout couvert de sang, une silhouette elancée, toute de noire vêtue, venait de bondir en feulant depuis le plafond du poste de sécurité.
Massacre dedans, massacre dehors.
La chose bougeait terriblement vite, dans le peu que voyait Fritz, évitant les rafales de lasers en de longs gestes fluides faussement long. Il prenait son temps en revanche pour tuer, savourant chaque mort, exanguinant un par un les provosts en armure carapace comme s'ils ne portaient que du papier.
Les réflexes de trente ans de services reprirent le dessus, alors que le Matrosenoberstabsgefreiter ouvrit le feu de son pistolet laser, en vain, en reculant de la chose.
L'être n'avait que la bouche de visible sous son masque de synthécuir.
Elle souriait de tout ses crocs pointus constellés de sang.
"Alerte Encarmine, assassin ennemi reperé, couloir delta, il approche du melodium ! " Il subvocalisa le message d'alerte, tout en tirant son fidèle couteau de combat, sachant pertinemment la futilité de la chose.
L'être disparut.
Tout aussitôt, les griffes étaient sur sa gorge, les crocs soufflant sur sa nuque, et une voix ronronna, dangereusement calme et joueuse.

"Dis moi où se trouve les enfants de ta Catin de capitaine, sous officier, et tu ne souffriras pas."
Le Matrosenoberstabsgefreiter lacha son couteau, comme s'il se rendait, relachant lentement ses mains...Lui faire croire que... oh oui j'ai peur, Empereur Dieu et Sainte Lonallyn protégez moi !
"Va...te faire foutre !" Fritz cracha sa réponse, la goupille d'une des ses grenades venant de tomber au même instant au sol.
L'assassin réapparu devant lui une dizaine de mètres plus loin, et lui fit un signe de la main narquoise lorsqu'elle détonna.

"Presque... Bien essayé. Pas de dents, mais ils ont du cran. J'aime ces proies, quel beau terrain de chasse."
L'être fit joyeusement en venant examiner le cadavre mutilé de feu le provost Fritz. Avec un ronronnement de plaisir, il lécha un morceau de crâne pour récolter la délicieuse matière grise encore fumante.
""Mais même mort, tu me meneras à mon gibier, petite souris."
Réfrénant l'envie quasi irrésistible de jouer avec les viscères qui formaient une pelote si attirante, il reprit sa progression, en direction du melodium.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Katje von Tödt

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Mer 21 Nov - 23:19

Elle attendait à la porte de la batterie de DCA où Aleksia officiait. Au millieu des douilles trop nombreuses pour que les serviteurs puissent toutes les évacuer, imprégnée d'une odeur de poudre poignante, elle était vraiment dans son élément, et resplendissait. Certe, pas autant que la capitaine en train de hahcer des modules d'abordage en plein millieu du vide, mais autant qu'une non-sainte le pouvait.


Katje s'en voulu presque de l'arracher à ce qui était son univers de prédilection, mais elle sentait qu'elle aurait besoin du surplus - considérable ! - de puissance de feu que la Vostroyenne psychopathe représentait. Elle se résolue à la déranger, en prenant bien garde d'attendre un des rechargement de ses armes pour aller la voir.


"Aleksia ! Je vais avoir besoin d'aide pour défendre le palais ... les enfants de la capitaine ne doivent en aucun cas tomber aux mains de l'ennemi."


[A finir, trop tard !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksia Kovalsky



Messages : 46
Date d'inscription : 07/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Jeu 22 Nov - 12:12

On entendait Aleksia de loin, quand bien même on n'était pas branché sur la liaison vox des équipages de tourelles.
"Пули, пояса бездельников, пули! Спешите вы, или я повешусь на циновках за большой баннер с вашими собственными кишками!*" hurlait-elle.
Spoiler:
 
La Vostroyenne était de très mauvais poil. Elle prennait pour un echec personnel le fait qu'elle avait manqué les trois dernières torpilles d'assaut, même si, avec les canons surchauffés et l'absence de balles, il lui était physiquement impossible de les tomber.
Parce que, bordel de nom de l'Empereur-Dieu, si c'est possible, ça doit déjà être fait, et si c'est impossible, ça doit l'être !
L'Artilleuse Primari descendit d'un bond de son poste de tir, couverte de suie et de cendres, sentant la poudre et la fycélène. Le fait qu'elle ne pinça même pas les fesses de Katje était quelque peu significatif de son état d'esprit.
"Ca tombe bien, je peux rien faire pour l'instant, le temps qu'ils me changent les tubes et refassent le plein.
J'ai promis de creuser à Sabrehagen un nouveau trou du cul avec des obus, et je le ferais
!"
Un bruit de chenilles et un grondement de moteur se fit entendre, alors qu'un Manticore du 69 ème Vostroyen se presentait devant l'ecoutille principal.
Katje pouvait reconnaitre que l'engin servait de poste de commandement d'artillerie avancé, avec ses antennes relais caractéristiques, son blindage renforcé, une lame de buldozer sur le front. Mais ce qui était étrange, c'est qu'il n'y avait aucun marquage de rang, ni nom sur la coque, aucun signe distinctif, ce qui était pourtant l'usage dans la garde.
Car cet engin n'en avait pas besoin.
Il était la mort anonyme, implacable, l'obus qui pleuvait sur vos lignes, le missile qui détruisait vos chars, le boulet qui labourait vos tranchés, et le shrapnel qui déchiquetait vos camarades.
Surtout lorsqu'Aleksia prenait place aux commandes de tir.
" Et si c'est pas aux macros-obus, ça sera avec de bons vieux canons ! Qu'il vienne avec ses chars, le 69ème d'Artillerie est là !"
Elle tendit la main à la Capitaine d'Armes pour l'inviter à bord, et lui décocha un clin d'oeil mutin.
"Après lui avoir botté le cul, ça te dirait une petite ballade spatiale, toi, Lony et moi, pour un joli feu d'artifice ? Même si je suis prête à parier qu'elle aura tout fait toute seule comme une grande avant."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katje von Tödt

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Jeu 22 Nov - 17:28

"Dès que la capitaine aura finit de sauver le bâtiment en courant sur la coque, marteau à la main, je suis partante. Et dès que nous en aurons finit avec ce parasite de Sabrehagen, j'en ait soupé de l'avoir systématiquement dans nos pâtes ..."

Elle avait grimpé à bord du véhicule de commandement et voxé à Novus de transférer les données tactiques d'ex cathedra vers celui-ci. Au moins celles concernant les points d'abordages, cela leur serait fort utile dans les prochaines heures. Elle confirma aux blindés du colonel Kelly leur ordre de les rejoindre au palais pour renforcer la position.

"Au palais, il y a une majorité de prévots, de troupes de chocs de la prévoté et le 7 ème scarien. Il vas nous faloir des renforts, et vite."

Elle utilisa la radio de bord pour contacter une partie de l'état major.

"Faites répartir les troupes de réserve entre les différents points d'abordage, et que Smauggsen et la chasse aident de leur mieux la lady capitaine à nous débarrasser de ces torpilles d'assaut, dès qu'ils seront réaprovisionés. Et envoyez les effectifs des mousquetaires royaux renforcer l'enginarium et les moteurs. Les blindés de la maisonée se concentreront sur le palais. Katje, aus."


Elle se tourna vers la Vostroyenne, et lui dit avec un clin d'oeil "En route, allons nous occuper de cet orifice supplémentaire que tu as promis à ce bon vieil Helmut ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Jeu 22 Nov - 20:50

Citation :

Battlecruiser de classe Overlord, "FOR MY NEXT TRICK I'LL MAKE YOU DISAPPEAR"

Les rapports de dommages pleuvaient sur les transmissions vox , mais l'Amiral n'y prêtait guère attention, tout à la joie et à l'excitation de la chasse. Le vaisseau avait beaucoup souffert de la destruction du MAD LOVER'S PRESENT à bout portant, mais il n'en avait cure. Il n'appréciait guère ses tas de ferrailles sans grâce qu'employaient les humains, mais pour le moment, les travaux visant à dégager les vaisseaux de ligne Slaught de leurs cocons de glace millénaires avaient pris du retard.
Et il se réjouissait que pour une fois, c’était des vaisseaux humains, et non slaughts, qui subissaient la destruction des force Razgriz.

Avec son escorte, il sortit d'un des sas menant au Munitorium, désintégrant négligemment un des pirates qui se trouvait derrière, en train de poser des charges. Un des rapports le fit gargouiller buryamment, en ce qui était peut être un rire.
"ORDANN ! VOTRE MORT APPROCHE ! NE M'OBLIGEZ PAS A ABATTRE LES MODULES DE SURVIE DE VAISSEAU POUR VOUS FAIRE SORTIR DE VOTRE TROU !" rugit-il sur les canaux vox et les diffuseurs du battlecruiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Ajax Ordann



Messages : 585
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   Jeu 22 Nov - 21:08

Ajax

L'immonde amas de monstruosités gluantes emmailloté dans une sorte de robe de bure venait de lui lancer un défis. En homme d'honneur.... enfin, plus ou moins... il ne pouvait pas se défiler.

D'un autre côté, il n'avait jamais réellement joué selon les règles dans sa vie, alors...

Il fit signe à son équipe d'attendre que l'ennemi soit en position optimum avant de faire feu. Ce n'était qu'après une première vague de tir qu'il donnerait l'assaut.

_________________
Capitaine Ajax Ordann, Capitaine du Blood Wolf, Capitaine-lige du Pain Train et du No Brake.
Ex Maître Timonier d'Ex Cathedra, Héritier de la lettre de Marque Ordann, bretteur talentueux et forban légendaire.... pour de vrai !
 
Inquisiteur Novus Gabriel Tanerhill, Ordo Hereticus, Freigraff de la Maison Tanerhill-Lyotus, Porteur de la Grande-Bannière Von Razgriz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.   

Revenir en haut Aller en bas
 
BEATI MARTYRVM, QVONIAM IPSORVM EST REGNVM CAELORVM.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA : Ambition knows no bounds. :: AVDACES FORTVNA JVVA-
Sauter vers: