EX CATHEDRA : Ambition knows no bounds.

Jeux de rôles par forum basé sur l'univers de Warhammer 40 000 - Rogue Trader.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mer 4 Mai - 21:12

Citation :


(carte tactique):
 
(musique conseillée)

Katje, comme Malakaï, eurent le même réflexe :  en voyant la flotte de l'Immonde se diriger vers Lu'nassad, craignant un énième piège,  voulurent en savoir plus sur l'imposant Vaisseau-Monde.  Les retours des Augures étaient mauvais, en raison d'imposantes perturbations psychiques émanant de la planète artificielle Eldar. En'owel eut un peu plus de chance, si l'on peut dire; il pouvait clairement sentir l'hostilité latente du Vaisseau monde, entre les hurlements de souffrance sursaturés montant du Circuit infini corrompu par la Grande Ennemie, et la faim dévorante des démons y pulullant. Pour l'Eldar, Lu'nassad se meuvait de lui-même droit vers le Soleil, pour le dévorer et anéantir le système, comme il l'a fait de tout ceux qui se trouvent maintenant mort dans le Gouffre d'Hecaton... Et si il n'effectuait aucune action pour le moment  hormis de se mouvoir,  Lu'nassad était hérissé d'armements, pour se défendre, une aura de folie qui arracherait l'âme de n'importe qui qui tenterait de l'aborder....

Et pourtant, le gros de la flotte Sabrehagen se dirigeait droit vers Lu'nassad.
Une communication provenant du I BRAKE FOR NO ONE se mit à grésiller sur tout les vox.


Parfait... Vous êtes venus asssssisssster à mon triomphe, Razzzzzgrizzzzz. Je penssssssais devoir vous pourchassssser dans l'Expanssssion une fois mon desssssein accompli, mais je vais pouvoir faire d'une pierre deux coups.  VENEZ A MOI, SSSSSIII VOUS L'OSEZ! JE VOUS PULVERISERAI UNE FOIS POUR TOUTES !!!


Soudain, une vingtaine de vaisseaux Eldars apparurent auprès de l'HIMMELREICH, mené par un imposant vaisseau d'une paleur fantomatique, un croiseur silencieux, le WHISPER OF ANARIS. Et une communication en provenance de la chapelle : la relique récupéré sur Damaris venait de s'ouvrir, révélant à l'intérieur une gemme etrang,e, exigeant la venue du Capitaine...


[OOC]
De fait, le combat contre la base de Sabrehagen aurait du nécessiter la création dudit chapitre, mais c'est le chapitre final :p



Dernière édition par Admin le Dim 8 Mai - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Malakaï Zacharia

avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Sam 7 Mai - 14:42

Malakaï, Himmelreich

Sans perdre un instant, Malakaï fit signe à Andrea de prendre les commandes temporairement. 

Suivit par un En'howel presque en transe et récitant déjà ses mantras de combat, il fila comme une flèche dans les coursives de la frégate de combat. Il prit un chemin bardé de raccourcis qu'il était l'un des rares à connaître. 

Une fois arrivé, il interrogea les eldars du regard et concentra son attention sur la relisue.

_________________
Capitaine Malakaï Zacharia von Naydiss, Commandant du vaisseau Himmelreich, Corsaire des von Razgriz
Je ne demande pas votre reddition, je la constate.

Pontifex Astra Ivan Markov, Synode Koronien, Primo-Confesseur d'Ex Cathedra
Je suis la voix de l'Empereur-Dieu résonnant dans les désolations de Koronus!

Illuminata Dana'el Kel Terran, Navis Primaris de la Boudeuse
Je suis l'Oeil qui voit tout, je suis le Guide dans les Ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Dim 8 Mai - 21:52

Citation :

HIMMELREICH, Chapelle

Avec la quête effrénée des coordonnées de la Perle, la Défense de Damaris, la Purge d'Iniquité, les retrouvailles, et la purification de la Forge Stellaire, Malakaï avait presque oublié que la Princesse Elandria avait récupéré à bord une relique de Saint Drusus provenant de Damaris, a l'expresse demande du gardien du reliquaire, l'évèque Arindt. Il avait pu examiner l'objet juste avant qu'il soit mis sous séquestre sous bonne garde à bord de sa frégate : un robuste caisson ornée d'or et de gemmes, qui une fois ouvert, laissait voir une lumière éclatante, aveuglante, radieuse de pureté, lorsqu'on appuyait au hasard sur une série de touches numérotés sur le côté.
Mais cette fois ci, le capitaine Corsaire avait en tête une certitude, uen série de chiffres, non, plutot de symboles à taper dans l'ordre.
Ce qu'il fit, deux fois la même séquence, produisant ainsi une étrange et prenante mélopée.
Des lumières asynchrones et de differentes teitnes se mirent à clignoter de plus en plus vite le long du coffre, qui s'ouvrit enfin, dans un bruit de sas sse déverouillant.
A la place de la relique auquel il pensait trouver dans l'ouverture qui ne brillait pouint cette fois ci, se trouvait, à l'intérieur d'un générateur de champ de stase archeotech - parfaitement fonctionnel, ce qui en soit dénotait une grande valeur-, une large pierre esprit Eldar d'un violet profond, luisante de'une intense lumière interne.
Aussitôt, Malakaï sentit une forte puissance psychique cherchant à entrer en communication, ou peut être à forcer son esprit...
En'owel, qui était à ses côtés, lui faisait signe de se laisser faire, pour entrer en communication. Cela était, normalement, sans danger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Dim 8 Mai - 22:55

Citation :


Système de Furybundus

Pendant ce temps, la situation se faisait plus précise pour les défenseurs sur les différents écrans hololithiques.
En raison de sa construction anarchique, des multiples vols et malfaçons successives, la station ne présente en terme de défenses que des tourelles anti-aeronautica, et grosso modo, que quelques maigres batteries de macro-batteries maniées par des équipages quelques peu... déficients. En dépit de l'ordre imposée par les forces Razgriz, et la foie envers la béati, une foule de civils en panique cherchent à fuir la station à bord de la moindre embarcation, leurs appels paniqués emplissant les fréquences de leurs cris de plus en plus désespérés alors que les réserves de leurs barges commencent à baisser de plus en plus.
La Navy s'est déployée ne posture de fer de lance, avec son vaisseau amiral, le battlecruiser de classe Mars GRYPHON légérement en retrait, l'Overlord STORMWIND tiré de sa réserve à la base Metis en pointe, accompagnée du Gothic GETHSEMANE, le vétéran de la bataille de Gethsemane le Lunar SIRIUS le Lunar HAND OF REDEMPTION, le Tyrant DRAKE et le battlecruiser de classe Chalice le TRIUMPH OF SAINT DRUSUS. Au cœur de la formation, les deux Exorcists LOCI VERITAS LUMEN et LOCI VERITAS LUX, avec le Dictator WARSPITE et le Endurance HAWK, se trouve également plusieurs Dauntless, incluant l'AEGIS, le VENGEFUL MARTYR et le SWIFTSURE.
Chaque Croiseur léger dispose d'un duo de Cobras en escorte, chaque croiseur de deux frégates de classe Sword.En réserve, l'escadre de quatre cobras le WRATH OF SAINT DRUSUS, l'escadre de 3 Sword TIRUMPH OF SAINT DRUSUS, et de 3 Firestorm NAMELESS SAINT.

Les forces du mechancius qui vous suivent depuis un certain temps, signalent qu'elles souhaitent defendre de manière prioritaire la station du Mechanicum de Altar Templar Calix Est 17...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Lun 9 Mai - 20:53

Citation :

HIMMELREICH, Chapelle

Faisant confiance à son ami, malakaï laissa la pierre-esprit faire son oeuvre. Une voix masculine, mélodieuse, et malgré sa neutralité, semblait empreinte de mélancolie et le poids des siècles.
"Salutations, Commodore Von Naydiss. Je suis la Grand prophète Anaris de Lu'nassad la Déchue. Je peux sentir la multitude de questions qui emplissent à l'instant votre esprit, et je vais essayer de pouvoir y répondre.
Tout d'abord, permettez moi de vous présenter toute mes félicitations. Mes visions, il y a plusieurs millénaires, m'indiquèrent votre venue et votre aide à venir pour la tâche qui m'est échu, mais je n'aurais pu rêver contempler tant de succès de votre part, de la part de votre équipage ou de celle de votre dynastie.

Mais je m'emporte.
Sachez, humain, qu'il y a de cela près de onze millénaires, je quittais Lu'nassad à bord de mon vaisseau, le WHISPER qui doit se trouver non loin de vous, le seul eldar en vie après le cataclysme qui nous frappa en ce s lieux maudits que vous nommez les Gouffres de Hecaton. emplie d'un chagrin sans nom, j'ai erré dans l'Expansion des centaines d'années, témoin impuissant des déprédations commis par mon propre monde sur d'autres, étendant de plus en plus les Gouffres en une longue sarabande démente.
Je ne pouvais l'approcher sans mourrir instanténment ou me perdre dans les maelstroms puissants du Gouffre, et le desepoir m'envahissait.
Et puis, un jour, les runes me firent une révélation, m'annonçant qu'en ce jour, certes, lu'nassad viendrait en ces lieux, attiré par le Vortex hurlant et pour chercher à s'en repaitre, avec les Yu'vath et leur émissaire cherchant à atteindre enfin leur Ascension, en offrant tout l'Expansion et le Calyx en sacrifice vers les Dieux Sombres...
Mais dans ces ténèbres, j'ai vu une leur d'espoir. Je me sui vu arpaenter de nouveau lu'nassad, maintenant accessible, et rejoindre son coeur, m'intégrer et me fondre dans son Circuit d'Infinité corrompu et en reprendre le controle, pour mettre enfin un terme àc ette folie.
Et dans cette vision, je vous ai vu, Commodore. Sans vous, et celles de vos hommes et femmes de valeurs, je ne pourrais atteidnre ce but. Si nous ne nous unissons point, Ni le secteur ne sera sauver, ni les déprédations de Lu'nassad stoppés. l'être autrerfois nommé Sabrehagen deviendra un prince démon d'une puissance inimaginable, voir même un nouveau Dieu, tel le souhaitait les Yu'vath autrefois....

Et nous ne pouvons pas laisser cela faire.

J'ai quitté mon enveloppe charnel et rejoins cette pierre-esprit pour meux assurer mon devoir à venir. N'ayez crainte : ceux de Lu'nassad maitrisaient le mieux nos arts de la conservation des esprits, et je n'ai point perdu une once de mes capacités sous cette forme. Je me suis laissé capturé par des explorateurs avides dans ce coffre de stase ancien, et vendu comme fausse relique sur Damaris, et enfin, quand l'heure était venu, j'ai inspiré l'évèque Arindt pour que je sois remis entre vos mains...


Je peux dors et déjà affiner ma vision, et voir que la tâche nous est bien plus aisé qu'anticipé. Outre les Yu'vath, je prévoyais la venue des représentants du Mal Primordial, sous la domination du sinistre et terrifiant Seigneur Sans Visage, cherchant eux ausi à venir s'emparer du vaisseau monde. Sachez, humains, que même sous nous échouons, vos actes ont déjà portés un coup sévère aux manigances des Dieux Sombres, et affaibli l'offensive de celui qui vous nommez l'Arch-hérétique.
Seul Sabrehagen et ses sbires Y'uvath sont à craidnre. Eux sont prêt à tout les sacrifices pour venir prendre le controle de Lu'nassad pour leurs noirs desseins...

Lu'nassad est un danger mortel pour quiconque dispose d'une âme à l'heure actuelle. Mais sachez que je peux vous menez à proximité de Lu'nassad. Selectionner vingt de vos meilleurs hommes et accompagnez moi sur Lu'nassad. Autour de moi, je pourrais maintenir une bulle de protection vous immunisant au cri psychique qui autrement vous écorcherait l'âme à vif.
Le WHISPER peut vous mener à bon port pour aborder le vaisseau monde, et de la, vous n'aurez plus qu'à me porter vers le Circuit d'Infinité...

Je sens en vous comme une réticence à quitter votre HIMMELREICH. Avec la présence de nos prognostiqueurs Runiques à bord, je puis également voyager jusqu' à Lu'nassad a bord de cette frégate, si vous y tenez. Par un rituel adéquat, nous pourrons assurer la protection des âmes de votre équipage, même si le WHISPER serait bien plus sur pour un tel périple.

Est ce que j'ai répondu à vos questions, Commodore ? "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Malakaï Zacharia

avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mar 10 Mai - 10:16

Malakaï resta quelques secondes ébahi par le contact avec cet être si ancien et qui semblait en savoir tant sur lui. Il coula un regard vers En'howel, ce dernier opinant du chef. 

- Grand Prophète Anaris, c'est un grand honneur pour moi de m'adresser à vous. La situation me semble claire et j'ai bien saisi l'urgence de la situation. Je me rendrai à votre bord, l'Himmelreich sera plus utile pour la flotte. Nous vous rejoignons sous peu. Terminé. 

Encore un peu sous le choc, Malakaï fit prévenir sur canal crypté Lonallyn et les officiers de la Dynastie ainsi que les principaux alliés de son intention de rejoindre le vaisseau-monde avec les eldars. 

Il se rendit ensuite dans sa cabine pour se préparer, vérifiant son équipement et ses armes. il dégaina l'épée eldar de son fourreau et la contempla quelques secondes. Il accrocha le Baiser d'Harlequin à sa ceinture et se dirigea vers son armoire. Il en sortit une caisse qui semblait avoir pris des décennies de poussière. L'ouvrant, il en sortit un grand manteau eldar qu'il revêtit par dessus son armure. Sortant de sa cabine, En'howel en tenue de guerre l'attendait. Il savait que derrière son casque, l'eldar bouillait de partir au combat. 

Markov & Kateryn

A la réception de la communication du corsaire, les deux religieux s'étaient portés volontaires pour la mission sur le vaisseau-monde. D'une, car c'était une telle étrangeté qu'il faudrait être fou pour en manquer la possibilité de le voir de près, d'autre part, car ils n'étaient pas des plus utiles durant un combat spatial. Leurs compétences seraient probablement mieux utilisées lors d'un assaut. La décision en revenait à la Lady-capitaine de toute façon.

_________________
Capitaine Malakaï Zacharia von Naydiss, Commandant du vaisseau Himmelreich, Corsaire des von Razgriz
Je ne demande pas votre reddition, je la constate.

Pontifex Astra Ivan Markov, Synode Koronien, Primo-Confesseur d'Ex Cathedra
Je suis la voix de l'Empereur-Dieu résonnant dans les désolations de Koronus!

Illuminata Dana'el Kel Terran, Navis Primaris de la Boudeuse
Je suis l'Oeil qui voit tout, je suis le Guide dans les Ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mar 17 Mai - 21:44

Citation :


(musique conseillée)

Une série d'échanges de données frénétiques sur les canaux vox à courtes portées volèrent entre Sa Majesté, le GRYPHON, le CANTICLE OF LIEBOWITZ, et l'HIMMELREICH, avec bien entendu le reste de la flotte. L'Armada Razgriz imposait par son volume malgré tout : sous la bannière blanche et noire de la Béati, et celles de ses alliés, on comptait presque cinq centaines de vaisseaux de lignes, et quasi autant de frégates et d'Orions. Etait ce suffisant pour faire face à la flotte corrompue de Sabrehagen, cela,  tous étaient sur le point de le découvrir, retenant leur souffle, alors que l'immense flotte se mettait en formation, s'élançant fièrement, en ordre de batailla, près à la confrontation avec les abominations aux étendards noir et vert, et l'étrange vaisseau-monde entre eux.

Sur ordre express de la Béati, une demi douzaine d'Orion devaient rester en arrière, prétant assistance à la population civile de Footfall en perdition, pour récupérer les vaisseaux en panique, et être prêts à évacuer le maximum si nécessaires, d'êtres les témoins du drame à venir.

Ouvrant la marche, les réacteurs à plein régime, son anima rugissant d'ardeur, son cœur ardent empli d'hardiesse, L'EX CATHEDRA était suivi de près par les vaisseaux de lignes repris à l'ennemi honni, rebaptisés en hâte lors de leur récupération, par des noms de Saints ou des passages des saintes écritures. La Navy tout comme la flotte alliée restait un peu aen arrière, en réserve,  alors que Sa Majesté semblait fondre tout droit vers la flotte principale ennemie, par dessus Lu'nassad, hors de portée  de ses émanations néfastes. Peu à peu, ils approchaient de la distance d'engagement...

De son trône de commandement, le Maître observait son ennemi jurée, employer comme à son habitude, son approche stupidemnt bravache de foncer tout droit vers lui et le gros de ses forces. Que la Catin vienne, pensait-il, alors qu'il ordonna la mise à feu de la première vague de torpilles,
comptant semer le désordre dans la flotte qui osait s'interposer entre lui et son but. Il bouillonnait de voir qu'ils avaient osé lui dérober sa flotte de reserve, et comptait bien les exterminer , tous jusqu'au dernier. A tout le moins, ils avaient du  subir des pertes, car aucune trace de ses maudits pirates dans leur formation... Bon débarras !

Plus de cinq mille torpilles chargés d'atomiques fusèrent de sa fltte dans des éclats iridescents, les vaisseaux armées de Canon nova se préparant à ouvrir le feu à leur suite sur la formation compact ... Mais ? MAIS ?
par les Flutes de Canossa, ou diable venaient-ils de passer ?
Avaient -ils fui ? ah, si seulement. Non , ce n'était pas le genre. A toute les flottes, préparez vous à l'impac-

BROOOOAAAAAAMMMMMMM ! Fit le I BRAKE FOR NO ONE, alors que sa lourde masse venait d'être éperonnée par l'arrière, le déviant de sa course en dépit de sa masse, vers babord. Qui donc avait osé ?
Tout à sa rage, helmut se leva de son trône, houspillant ses sbires. Il eut le temps de voir sur les écrans hololitiques la forme d'un Overlord à la proue en forme de loup s'éloignait à toute allure, lachant six torpilles dans la poupe du  NERF KOVALSKY PLZ TOO OP. Et que la flotte Razgriz avait,ces maudits chiens, effectués un saut intra système sur sa sa flotte yu'vath.
Puis la vue lui fut caché, ne prétant pas attention aux cris de détresses des Avengers HULK SMASH et LOKI DID NOTHING WRONG, en déperdition sous les bordées d'atomiques vengeresses de l'outrecuidant corsaire.
Car une large caisse venait d'apparaitre sur la passerelle, par téléportation, estampillée WHALE CUM BACK HELMUT! (NOT). Téléportée par l'HIMMELREICH présent également, venant d'ouvrir le feu avant de se déagger de la poupe du Gloriana...
Puis elle explosa, chargée à bloc de fycélène.

La flotte pirate, accompagnée de l'HIMMELREICH et du BANSIDHE, venait de sortir de leur marche silencieuse depuis l'orbite basse autourd e Furybundus même. Pour Ajax, ce n'était plus l'heure de jouer. Sombre, sans un mot,  il avait fait quitter son battlecruiser de sa marche silencieuse pour éperonner droit vers le vaisseau amiral, cherchant à semer le plus de dégats possibles, avant de repartir dans la foulée. Sans un mot, ni blague. L'heure n'était pas au pillage, ni au cabotinage. Les mannes des équipages du PAIN TRAIN, du NO BRAKE, du MAD LOVER'S PRESENT, et de tant d'autres, méritaient au moins cela.
La mine sombre, alors que le THUNDERBOLT faisait des ravages de ses batteries, de concert avec la flotte du Collectif et le FIEFFE FRIPPON, que le KLAIV' faisait de mortelles diversiosn et que la flottille d'aeronautica d'Onastia Corvae les couvraient, Ajax ordonna déjà qu'ils partissent en retraite, ce qu'ils firent, sans discuter.
Car même si leur frappe surprise à l'atomique avait fait des ravages, Ordann avait fait la découverte que chaque vaisseau de ligne transportait sur sa coque plusieurs frégates slaughts, en une parodie d'arrimage comme celle usée par Saul pour ses monitors. Autrement dit, la flotte ennemie comptait au moins cinq fois plus de vaisseaux qu'escomptés. Et comme constatait sur Vigil, chaque vaisseau détruit faisait apparaitre un vaisseau yu'vath de tonnage similaire....

Au même moment, des milliers de torpilles estampillées "FROM RAZGRIZ WITH RITHEOUS HATRED" fondaient à courte distance sur la flotte Yu'vath, les vaisseaux fraichement emergés de l'aethyr   perçant le flanc de la formation  à toute allure, tirant leurs torpilles à courte portées, dans le but de l'annihilation et non la manoeuvre. Tout les bombardiers disponibles étaient de sortie pour achever les appareils xenos dépourvus de protection contre leurs œuvres; en tête, l'EX CATHEDRA éperonnait et ouvrait le feu à tout va, les vaisseaux clonés derrière lui cherchant à suivre tant se faire que peu, la flotte du mechanicum venait rejoindre la station de leurs confrères en une puissante réserve.

Depuis la passerelle de l'HIMMELREICH, après avoir diffusé un petit message narquois a l'attention de a flotte Sabrehagen " Etape 1 : Bons souvenirs de Sisk", Katje poussa un soupir. La situation s'améliorait elle, malgré le nombre de vaisseaux détruits par l'approche téméraire de la Lady Capitaine ? Malgré son envie d'y croire, son pessimisme professionnel l'en faisait douter.

Au même instant, le WHISPER OF ANARIS s'approchait lentement de Lu'nassad...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Jeu 2 Juin - 18:14

Citation :


Lu'nassad

le WHISPER OF ANARIS était étrange , même pour un vaisseau Eldar. Malakaï lui-même, même si un peu habitué par quelques visites et assauts frégates des mystérieux xenos et à l'atmosphère onirique et ésotériquement étrange d'une section de son HIMMELREICH, ne se sentait pas à l'aise : quelque chose dans l'atmosphère pure, trop pure même , du bord, et l'absence quasi total de bruit, le génait. Il n'y avait que les parois vides aux couleurs quasi translucide, teintés de rouge par Furybundus, illuminés de multiples gemmes grandes comme des poings parsemant l'appareil comme une constellation interne, et la sensation d'être observée ar des yeux invisibles.
Dans sa marche silencieuse, le croiseur Eldar vogua en toute discrétion, à l'abri des auspex inquisiteurs des flottes en ordre de bataille.. laissant ses passagers observer par ses larges hulbots et écrans, le ballet mortel en train de commencer. La vue toujours grossissante de la sinsitre Lu'nassad leur coupa la vue au moment de l'arrivée et de l'assaut de la flotte dynastique sur les choses Yu'vath. Katheryn et Markov, en réflexe, se signèrent de l'Aquila a cette vue, pour souhaiter bonne chance et Sa bénédiction, au reste de la flotte.
Le vaisseau monde corrompu était dans une proportion quasi inconcevable, biblique. Comment peut on imaginer un vaisseau d'une telle taille, plus grosse encore que bien des gantes gazeuses que le modeste équipage avaient survolés à bord de Sa Majesté ? Et par des Xenos, de surcrôit ?
En dépit de sa ruine et de sa corruption apparente, Lu'nassad restait quand même imposante...
Je suis désolé que vous puissiez voir mon monde en ce si triste et pitoyable état. Vous l'auriez vu avant sa chute !" soupira le Prophète depuis sa Gemme-Esprit, une once de nostalgie perceptible dans sa voix impersonnel aux étranges échos.
Nous allons bientôt nous arrimer, la ou nous pourrons. Je ne laisserais pas le WHIPSER arrimé, car je crains que nos alliés aient besoin de toute la puissance de feu disponible. Restez bien auprès de moi une fois à bord. Si vous vous écartiez de plus de vingt mètres de ma personne, le cri psychique de Lu'nassad aura raison de votre âme...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Lun 6 Juin - 22:59

Citation :

bataille de Footfall
(musique conseillée)

L'approche audacieusement brutale de la flotte Razgriz avait déstabilisée la formation Sabrehagen et causée de lourdes pertes. On ne pouvait pas dire que la situation n'était pas dangereuse encore. La flotte principale du Maître pivota sur bâbord, faisant face à la nouvelle menace. Certes, ses escadres cuirassés et ses escadrons de vaisseaux de lignes, pour le moment, ne pouvaient pas tirer après un tel virage serré de leurs canons novas, ou de lâcher leurs torpilles alors qu'une salve complète avaient été ouvert prématurément...
Sans compter que les 5000 toprilles précédentes continuaient de fuser, droit sur Footfall. Certes, une grande partie ira se perdre sur Lu'nassad, ou se fera annihiler par les dantesques défenses de tourelles du vaisseau monde ; mais untelle masse d'atomiques pour la station spatiale resentait en soit une menace existentielle qui ne puvait restée ignorée. La reserve composée de la Navy et de la flotrte du mechanicum ouvrit donc le feu au canon nova sur la masse des torpilles, sans plus de regret, comptant en éliminer le plus possible pour que leurs tourelles fassent le reste.
En accord avec la Béati, conformément au plan, ils restaient en réserve et en position défensive. La flotte Sabrehagen pouvait effectuer un saut intra système impromptu eux aussi, après tout, et Lonallyn, malgré son hardiesse avec sa tactique usuelle dite "du Honey Badger", comprenait fort bien l'importance d'avoir des forces de réserves. Katje n'avait pas grand chose à y redire, même si elle voyait d'un mauvais oeil la flotte Rak'Gol accélérait et avancer, bien trop vite à son gout, vers ladite flotte de reserve. Le contact était encore loin, mais le souvenir de l'assaut frénétique des robustes et féroces xenos a bord de Sa Majesté était encore frais. la Gallantienne ne put s'empêcher intérieurement de frissonner en imaginant ce que ces choses pourraient faire à bord des vaisseaux de la Navy ou de la station même...

Des échanges de bordées fusaient déjà au coeur de la flotte principale adverse. après tout, un virage serré n'empêche pas d'ouvrir le feu, et même si ils avaient décampé le plus vite que possible, il était inévitable que la flotte pirate fusse prise sous le feu monumentale que pouvait donner les Sabrehagen avide de revanche, des nuées de frégates slaughts aux trousses.
Les bordées d'atomiques ou les salves de macro- désintégrateurs étaient imprécis, car hâtifs et face à des adversaires roublards, rapides et cherchant désespérément à offrir les cibles les plus difficiles à toucher... mais avec une telle masse de feu, éclipsant brièvement les lueurs furieuses de Furybundus, il était inévitables que des pertes s'accumulassent. de nombreuses escadrilles d'Onastia ne rentrèrent pas à leurs vaisseaux, fauchés sur le retour par des macro projectiles saturant le vide. la moitié de la horde du KLAIV' furent détruit également dans le feu atomique, le vaisseau d'Helman n'échappant au courroux nucléaire que par un tir de projectiles boucliers salvateurs de la BOUDEUSE. le BLOOD WOLF s'en sorti sans égratignure, Ajax donnant le meilleur de lui même pour donner du fil a retordre aux artilleurs Sabrehagen, qui visiblement focalisait une grande partie du feu sur lui ; mais Ordann senior lui ne pouvait en dire autant. non pas qu'il était moins bon que son fils, mais malgré tout, un grand croiseur a ses limites, même quand on est aussi vénérable que le THUNDERBOLT. privé de ses boucliers par un atomique chanceux, sa coque perforée en de multiples endroits et subissant des incendies suite aux macro désintégrateurs slaughts, la situation était sérieuse, voir critique. l'HIMMELREICH non loin était prêt pour prêter assistance, ayant lui aussi évité l'apocalypse, de justesse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mer 8 Juin - 18:57

Citation :


Lu'nassad
(musique conseillée)


Le vaisseau monde Eldar était d'une taille quasi inconcevable, a en donner un vertige existneitiel. il fallait toute la conviction de Markov et de katheryn recitant les mantras de detstation pour empecher le petit groupe de se mettre à hurler de terreur ou de tenter de fuir, alors que la petite escouade était déposé par le WHISPER OF ANARIS sur une des plates formes atterrissage secondaires, selon Anaris. Plateforme sur laquelle; selon Malakaï, il en était sur, on aurait pu parquer sans problème l'Ex Cathedra et un autre croiseur en vis à vis avec.
Mais plus encore encore que la démesure des lieux, ce qui choquait, c'était l'état de décrépitude et de ruine de l'endroit, comme si des millions d'année d'érosion avait entamé les spires de moelle spectrale, translucide par endroit, emplie d'une étrange lueur octarine tournant au vert, teintant le tout d'une teinte malsaine, méphitique. l'atmosphère était pesante, comme emplie physiquement de douleur eternel et de joie maligne. En dépit de la protection accordée par la pierre-esprit, le choeur de cris de souffrances venant de Lu'nassad était perceptible, comme ne arrière -fond, perçu par les tripes et l'esprit même.
Alors que le voyage commençait, on pouvait voir les traces de luttes en vain qu'avaient menés les habitants contre les forces chaotiques qui avaient vaincu le vaisseau monde. des vêtements brulés epars de par et la, des armes, des marques d'explosions, d'incendies,parfois même, du sang encore frais...
Plusieurs fois, votre groupe du s'arrêter, sur les indications du prophète eldar, ou par les instincts martiaux de Malakaï. Il y avait encore des êtres à bord, des silhouettes Eldars en armure patrouillant, des Avengers ou des Araignées Spectrales, du moi, leur Aspect... en prenant possession de Lu'nassad, le chaos avait aussi animé le corps des Eldars tombés et leurs armures, en parodie de ce qu'ils étaient autrefois. Pour le moment, aucune confrontationn'avait éclaté, mais le risque était toujours présent.
Resteà savoir quel route prendre. Pour le moment, Anaris les guidaient par un chemin qui lui semblait sur, mais de gigantesques portes attiraient l'attention de Malakaï, qui connaissait un peu les runes Eldars : ne passaient ils pas à présent à coté des forges de Vaul où les habitants de Lu'nassad conservés, scellés, leurs véhicules, et même, si il lisait bien, leurs Titans ? Sur Quppa Psi XII, n'avait il pas été dit que les richesses de Lu'nassad pouvaient être leurs, et quels trésors ne pourraient ils pas trouver par la ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mar 21 Juin - 15:51

Citation :

Lu'nassad
(muique conseillée)

Après une brève hésitation, et une petite discussion avc Markov et Eno'wel, le groupe reprit sa route en direction du cœur du Vaisseau Monde. La progression était par à coups, évitant des patrouilles de plus en lus nombreuses de ses étranges armures animées comme des pantins démoniaques. parfois, ils perçurent au loin les cris et le musc déplaisement aguicheur de démonettes, mais l'Empereur soit loué, ils parvinrent à éviter de nombreuses  confrontations.
Il était urgent de parvenir auprès du Circuit d'Infinité, et donner l'alerte ou s'affronter à ses choses corrompues et corruptrices n'étant pas le plus opportun. Même Aoife, toujours un peu tête brulée, ne cherchait pas le combat, comprenant bien cela.

Soudain, dans un couloir proche , selon le grand prophète, de leur destination finale, une étrange découverte.
Une armure énergetique ornée belu sombre gisait au sol du couloir, un squelette décharné engoncé dedans, tenant dans sa main un marteau tonnerre et dans l'autre une gemme esprit cette fois pulsant d'une couleur rouge.
Au milieu du plastron, sous un aquila doré, un =I= engoncé dans une protection de verre(-acier, marquant que feu son porteur était un Inquisiteur... Et pas n'importe lequel, d'ailleurs. Novus et Markov pouvait y reconnaitre la rosette d'un Seigneur Inquisiteur.

[OOC] Que faites vous ? vous continuez, examinez le corps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Malakaï Zacharia

avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mar 21 Juin - 20:41

Malakaï jeta un regard curieux au cadavre de l'Inquisiteur mais se dit qu'apères tout, il était fort probable que l'un des émissaires de l'Empereur-Dieu ait tenté de venir enquêter sur ce vaisseau. Qu'il soit arrivé jusque là, vu les conditions dans le vaisseau était un exploit en soi. 

Il s'adressa à leur guide


- Savez-vous ce qui est arrivé à ce malheureux?

De son côté, Markov s'était approché du corps, à la fois pour tenter de deviner les raisons de son décès mais aussi pour voir s'il était possible de l'identifier. S'il répugnait à laisser traîner ainsi une vénérable armure impériale, il prit la rosette et la rangea soigneusement. Il prit le marteau-tonnerre et le soupesa d'une main experte, faisant quelques moulinets avec et, d'une petite moue, adopta l'engin. 

En'Howel s'approcha de la gemme, étudiant son énergie avec curiosité.

_________________
Capitaine Malakaï Zacharia von Naydiss, Commandant du vaisseau Himmelreich, Corsaire des von Razgriz
Je ne demande pas votre reddition, je la constate.

Pontifex Astra Ivan Markov, Synode Koronien, Primo-Confesseur d'Ex Cathedra
Je suis la voix de l'Empereur-Dieu résonnant dans les désolations de Koronus!

Illuminata Dana'el Kel Terran, Navis Primaris de la Boudeuse
Je suis l'Oeil qui voit tout, je suis le Guide dans les Ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mer 22 Juin - 14:29

Citation :

Lu'nassad

Les eldars de votre petit groupe haussèrent les épaules, ne pouvant répondre à la question du Capitaine Corsaire.
a la surprise de Markov et des autres, alors qu'il se penchait sur le corps de feu l'Inquisiteur, une voide grave, profonde se mit à résonner dans vos esprits, et pas une voix eldar... une voix humaine, masculine, parlant parfaitement le haut gothique.
"n'ayez crainte de ma dépouille mortelle, fidèles citoyens impériaux. Je suis le Libre Marchand et Lord Inquisiteur Kobras Aquairre. Je repose ici depuis plusieurs siècles, lorsque ma flotte d'exploration fut détruite par cette ruche Xenos dans les Gouffres d'Hecaton. J'ai pu échappé à ce destin en venant ici, étudiant ses lieux . Je savais que l'Empereur Dieu avait un deessein plus grand pour moi, pour que je guide l'humanité un jour ... jour qui vient de survenir. Prenez cette pierre esprit, et je vous aiderai comme je le peux dans mes capacités."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Ajax Ordann



Messages : 585
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mer 22 Juin - 18:45

Novus

L'inquisiteur Tanerhill serra doucement la poignée de FVROR JVSTORVM. Autant il était pragmatique et collaborer avec des xenos n'était, au final, pas si insupportable vu le contexte, autant qu'un humain s'adonne à ce rituel impie, niant à l'Empereur-Dieu le droit de retrouver son âme... c'était à la limite de l'obscène.

Fort heureusement, aucune expression ne pouvait transparaître de son casque.

-Et quel serait votre message, Mon Seigneur ? Votre destinée ?

Il arrêterait quiconque essaierait de prendre la pierre, de sa main lourdement gantée. On était dans un vaisseau lourdement corrompu, et personne ne opouvait être pleinement certain que cet esprit n'était pas tout aussi corrompu.

_________________
Capitaine Ajax Ordann, Capitaine du Blood Wolf, Capitaine-lige du Pain Train et du No Brake.
Ex Maître Timonier d'Ex Cathedra, Héritier de la lettre de Marque Ordann, bretteur talentueux et forban légendaire.... pour de vrai !
 
Inquisiteur Novus Gabriel Tanerhill, Ordo Hereticus, Freigraff de la Maison Tanerhill-Lyotus, Porteur de la Grande-Bannière Von Razgriz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Mer 22 Juin - 21:33

Citation :

Lu'nassad


Novus avait entendu parlé du Seigneur Inquisiteur Aquairre, qui était une Légende l'Expansion. Un inquisiteur de renom et psyker redouté, un conflit avec le Conclave du Calyx mena à son exil volontaire, menant à l'acquisition d'une Lettre de Marque. Sous cette double autorité, il avait mené en 101M41 une expédition qui resta dans les annales à travers Koronus pavant la voie aux oeuvres de Winterscale par la suite... Et il avait disparu corps et biens en 141M4, les dernières nouvelles venant du'n seul survivant revenu à Footfall en 201M41....

Je perçois vos doutes légitimes, Inquisiteur Tannerhill. Même si votre Rosette est encore récente, votre vigilance est digne de louanges. N'ayez crainte. Je conçois vos craintes envers ces lieux maudits, hors de Sa Lumière. Mais demandez donc au Révérend père Markov et aux Eldars qui vous accompagnent, et ils vous indiqueront que mon âme est sans tâche. En cette prison xenos, mon seul espoir de persévérer sans devenir fou était de me confier corps et âme aux Saintes Ecritures, à méditer sur Sa Grandeur et sa Volonté.

C'est elle qui m'a mené ici. Guidé par le Tarôt, averti d'un immense danger qui devait être arreté auprix d'immenses sacrifices personnels, je menais ma flotte d'exploration vers le système ou se trouvait cette chose. Elle annihila celle ci en quelques minutes, ne laissant que quelques surivviants de mon viasseau amiral, dont moi même, à bord de quelques capsules de sauvetages. Nous échouames sur Lu'nassad, et échouames également à la combatttre ... Guidée par la vision qui m'avait été confié, à mon grand regret, j'ai confié mon âme à cette pierre Xenos. J'ai perçu le pla du gran prophète, et il pourrait marcher.
Nous devons stopper Lu'nassad coute que coute, et je me joindrais à lui pour combattre ce circuit d'Infinité corrompu.

Mais prenez garde.... des choses terribles errent dans ces spires maudites. Des survivants éloignés de ma position , sans que je puisse les aider, furent attaqué par une chose affreuse, un géant couverrt de flammes,s elon les rares cris vox que je percu. Méfiez vous.

oh, à propos, Inquisiteur Tannerhill. Dans mon armure, cherchez au niveau du pectoral, en son sein. Vous y trouverez une plaque de donnée, qui contient mon journal. Vous devriez le faire parvenir au Tricorne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Malakaï Zacharia

avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Jeu 23 Juin - 8:11

Markov fit un signe de tête positif à l'Inquisiteur. 


- Je pense qu'il dit vrai et que son âme est encore pure. Souahitez-vous que je prenne cette pierre ou voulez-vous vous en charger?

Malakaï regarda la scène et fit signe au groupe de reprendre la route.

_________________
Capitaine Malakaï Zacharia von Naydiss, Commandant du vaisseau Himmelreich, Corsaire des von Razgriz
Je ne demande pas votre reddition, je la constate.

Pontifex Astra Ivan Markov, Synode Koronien, Primo-Confesseur d'Ex Cathedra
Je suis la voix de l'Empereur-Dieu résonnant dans les désolations de Koronus!

Illuminata Dana'el Kel Terran, Navis Primaris de la Boudeuse
Je suis l'Oeil qui voit tout, je suis le Guide dans les Ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Dim 3 Juil - 15:00

Citation :


Lu'nassad

Le parcours vers le cœur du Circuit d'Infinité, vers l'Autel des Âmes fut plus rapide qu'anticipé, et bien plus calme. Était ce du à l'influence des deux Pierres-esprits, les talents d'En'Howel, les instincts de Malakaï et d'Aoife en tandem, ou tout simplement leurs bonnes étoiles, mais le groupe évita toute confrontation avant d'arrivée à destination.

Fort heureusement, les prières de Markov et de Katheryn, leurs implacables déterminations, empêchèrent la petite équipe a chercher à fuir en courant. Il n'y a rien de plus terrifiant, a part peut être faire face à un Démon Majeur ou voir le Warp sans protection, que de sentir, voir et subir les hurlements de douleur , de colère et de torture de milliards d'âmes en peine, enfermés dans le Circuit d'Infinité. Les murs pourpres semblent parfois fondre sous les assauts des âmes piégés dedans, pour revenir aussitôt rigide quand on ne les regardent plus du coin de l’œil.

Malakaï, guidé par l'esprit d'Anaris, alla s'approcher d'un des murs, et implanta la pierre esprit dans un slot libre. Aussitôt, le mur se mit à se colorer de bleu ciel, alors que l'âme du Grand Prophete commençait son œuvre, pour purifier et reprendre le contrôle. La pièce ou vous vous trouvez semblait moins oppressante.
"Vous devriez m'installer aussi. Je vais essayer d'aider le Prophète à purger ses lieux. "suggéra la pierre Esprit de Kobras Aquaiire.

Au même moment, un gigantesque hurlement se fit entendre à travers tout le vaisseau monde. un bruit sourd, s'approchant, au pas de charge, de plus en plus proche.
"Oh non"fit la voix sans émotion du grand Prophète. ils m'ont désobéi... Ils ont cherché à emmener le jeune Prince dans l'Autel de Khaine. Je crois... Je sens que le processus a été corrompu par les sbires de Celle-Qui-Est-Assoiffée.
Préparez vous à combattre.

Il.. ou Elle... Arrive.


Le couloir semblait avoir pris feu, s'illuminant d'une luueur rouge, aveuglante.
Et puis, la porte se brisa, alors qu'un être gigantesque forçait le passage.
Une créature ressemblant à un Eldar, d'une taille colossale, nimbée de flammes, comme si composées de lave...
Mais son corps était etrange, mi-homme, mi femme, doté de six seins, certains dénudés, et d'une beauté" stupéfiante, sa posture martiale presque lascive. D'une main, il arborait un gigantesque fouet enflammée, de 'lautre son appendice finissant comme une pince sanglante.




[OOC]
boss fight Lu'nassad de remplacement, puisque karrad Valls a eu un empêchement. Twisted Evil




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Jeu 7 Juil - 20:48

Citation :

Bataille de Footfall

(musique conseillée)


Sous le feu croisé du BLOOD WOLF et du FIEFFE FRIPPON venu en renfort, le THUNDERBOLT mal au point pu prendre le large, non sans faire tonner également ses redoutables batteries en un violent baroud d'honneur, avant de désengager et d'entamer des réparations d'urgences. Ordann Senior pestait, mais son honneur était sauf, et selon le Code, il n'y avait rien qui ne pouvait lui être reproché.
Sans compter que, outre avoir sauvé quand même un vaisseau de renom et son valeureux équipage et purgé moults vaisseaux Sabrehagen à coups d'atomiques purificateurs, Ajax avait fixé l'attention du I BRAKE FOR NO ONE, qui cherchait à se venger de l'affront précédent. Le BLOOD WOLF y perdit ses boucliers, esquivant de justesse les salves des macro-lances dantesques du GLORIANA...
Mais encore une fois, l'HIMMELREICH avait été oublié, détruisant par des salves bien ajustés de macro-lasers Sunsear les boucliers du sinistre béhémoth, ses tourelles de défense semant la mort sur les escadrilles Sabrehagen, offrant un poste avancé de regroupement pour les nouvelles escadrilles offensives de Corvidae.
Et surtout... Le vaisseau amiral de l'immonde était donc vulnérable à un assaut téléporté.

Car pendant ce temps, le reste de la bataille faisait rage. La charge furieuse de la flotte Razgriz, sur son élan vertueux, venait de fondre par bâbord sur la flotte corrompu. quelques trainards finissaient de purifier les derniers vaisseaux yu'vath, renforcés par une dizaine de retardataires venant enfin d'émerger du saut intra-système initial.
A pleine vitesse, escortés par des vagues d'areonautica et les trainés incandescentes des torpilles qu'ils venaient de larguer, illuminés par les éblouissantes flambées éphémères des canons Nova, les vaisseaux capturés arborant fièrement le drapeau noir et blanc dynastique chargèrent, juste derrière Sa Majesté qui ouvrait le fer de lance.

On aurait pu croire que la Hetman, et ses récriminations concernant l'absence de cuirassés sur sa liste d'accomplissement, serait parti à la chasse des plus lourds vaisseaux ennemis. Étonnamment, elle n'en fit rien, cherchant plutôt à éradiquer le maximum de puissance de feu adverse. un atomique tiré d'une frégate pose un danger aussi mortel que tiré d'un cuirassé, après tout. Elle se contentait, pour le splus lourds, à les dépouiller de leurs boucliers : les vaisseaux derrière eux, ou mieux encore, les escadrilles d'areonautica d'assauts , viendront les achever en venant a bord leur planter un atomique directement pour un sabordage définitif. Sa Grâce avait donné l'ordre expresse : aucune pitié, aucun remord.

Mais cette résolution se réduisit, de manière bien légitime, lorsque le I BRAKE FOR NO ONE, après une charge dantesque et de multiples eperonnages ayant détruit le REAL CRUISERS HAVE CURVES et des croiseurs d'escorte de l'escadre Hashtag comme le #MAKE_SABREHAGEN_GREAT_AGAIN, se retrouva à moins de 60 000 km du Gloriana, qu'Alexia blessa avec es tirs de lances bien sentis.
Et surtout, il était à porté d'assaut téléporté.

Une communication de Sa Majesté provint en urgence à destination de Katje. Cela tenait en une communication lapidaire, quasi télégraphique.
"OPERATION : REMOVE HELMUT FROM PREMISE va etre lancée. Vous venez ? " le tout signée par Lonallyn.
Schneider, l'officier en charge du Totenkorps Razgriz, juste derrière la Colonelle, ne disait rien, mais n'en pensait pas moins. Ses hommes étaient volontaires pour l'escorter, et rejoindre le régiment de Clonallyns sur le point de monter à l'assaut...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Malakaï Zacharia

avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Jeu 14 Juil - 17:42

Le Lunassa'd

Le silence se fit dans le groupe ... un silence qui témoignait de l'intense concentration pour oser lever les yeux sur la chose immonde que l'Empereur-Dieu mettait sur leur chemin, comme une ultime épreuve sur la route qu'ils parcouraient. 

Un son sourd et retentissant d'électricité se fit entendre alors que Markov venait de faire claquer le marteau-tonnerre au sol et qu'il prenait son bouclier de la main gauche. 


- Ô abject, que le regard de feu de l'Empereur-Dieu se fixe sur toi, qu'il dévoile ton ignominie, qu'il révèle ta faiblesse et qu'il te montre la voie de la damnation. Mon bras est guidé par Sa volonté et ma résolution est la Sienne. Que tu sois par trois fois maudit et que ta chute advienne. Tremble et crains-moi car moi je ne fléchirai pas. Ton trépas est annoncé.

Le Révérend-père mobilisait toute sa volonté pour la transmettre au groupe et leur permettre d'affronter l'horreur sans nom qui se dressait face à eux. La Sainte Lumière baignait désormais le prêtre, ce dernier concentrant toute cette énergie sur la créature démoniaque. 

A ses côtés, Kateryn se préparait également au combat, son bolter dans une main, son épée-tronçonneuse dans l'autre. La Soeur suivait l'exemple de on aimé et murmurait la prière de la Passion, afin d'emplir le coeur de leurs amis de la Volonté divine de servir l'Empereur-Dieu jusque dans la mort. 

Alors que les représentants de l'Ecclésiarchie se mettait en ordre de bataille, Malakaï avait fini d'enchâsser la seconde gemme esprit, espérant que la force de l'Inquisiteur puisse leur être d'un quelconque secours dans les minutes à venir. 
Il roula ensuite des épaules, s'échauffant et s'imprégna de la volonté des deux religieux pendant qu'il sortait son épée et son Harlequin, se plaçant près d'En'howel. 

Il sentait chez ce dernier, malgré son masque de combat, percer la haine de ce qui se tenait face à eux. La concentration chez l'eldar était telle que tous ses muscles étaient tendus, prêts à l'action alors qu'il récitait ce que Malakaï reconnaissait comme le mantra de Bataille. Il pouvait en sentir l'énergie émaner jusqu'à lui.

_________________
Capitaine Malakaï Zacharia von Naydiss, Commandant du vaisseau Himmelreich, Corsaire des von Razgriz
Je ne demande pas votre reddition, je la constate.

Pontifex Astra Ivan Markov, Synode Koronien, Primo-Confesseur d'Ex Cathedra
Je suis la voix de l'Empereur-Dieu résonnant dans les désolations de Koronus!

Illuminata Dana'el Kel Terran, Navis Primaris de la Boudeuse
Je suis l'Oeil qui voit tout, je suis le Guide dans les Ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Lun 1 Aoû - 15:24

Citation :


(musique conseillée, a mettre en boucle le long du post ^^)

Lu'nassad

En toute franchise, nul, même parmi les vétérans les plus vaillants de l'Astartes, ne peut se targuer d'être prêt pour affronter un Avatar de Khaine, l'incarnation de la fureur guerrière et de la plus antique tradition martiale.
Toutefois, la petite escorte qui avait osé s'aventurer en plein cœur de Lu'nassad n'était pas d'innocents agneaux que l'on menait à l'abattoir.
Markov pouvait sentir avec fierté que son exhortation n'aurait pas été nécessaire, les hommes de Malakaï et l'escorte inquisitoriale de Novus tenant fermement, leur sens du devoir raffermis en une juste fureur par ses saintes paroles. Couvert par le feu nourri de l'autocanon d'Avitus, ils se dispersèrent en ouvrant le feu de leurs fusils radiants avec discipline.
"Pas de lasers ou de flammes contre ça, ça ne marchera pas !" hurla la Princesse Elandria, qui pour la première fois de la mémoire du capitaine Corsaire, faisait preuve d'un mouvement de recul, courant en tirant en arrière de son arbalete a cristaux de poing sur la gigantesque silhouette de flamme, pour venir s'agenouiller derrière une console Xenos.
Avec fatalisme, Malakaï comprenait l'attitude de la frêle jeune femme, qui effectivement, faisait face a franchement bien trop coriace pour elle.
Après tout, Novus, Markov, Katherine, Aoife et lui ne faisaient ils pas de même, alors qu'ils se ruaient face au géant de lave, face à une annihilation quasiment inéluctable ?
Les Arlequins arrivèrent au contact de l'Avatar corrompu avant eux, pleins de grâce mortelle, entamant une danse des lames extrêmement dangereuse. En dépit de sa taille considérable, la chose était d'une vitesse et d'une agilité éblouissante, sa lame fouet en fusion dansant dans une sarabande
infernale, embrasant l'atmosphère et traçant des sillons de feu dans la moelle spectrale environnante, ignorant ostensiblement les tirs des fusils radiants qui ne l'affectait pas, se gaussant des légers impacts et sillons que traçaient les rafales d'Avitus, et que dire des égratignures que faisaient les bolts de Novus ou de Katheryn ?
par l'Empereur, que cette chose était rapide et habile ! Malakaï ne pouvait s'empêcher d'une certaine façon d'exulter. Il devait donner le meilleur de lui même pour survivre et vaincre, sa douce à ses côtés le protégeant et lui faisant de même, se coordonnant pour chercher à percer la garde de l'ardente hérésie qui brulait devant eux de rage volcanique, sans prendre feu ou subir une attaque violente du monstrueux avatar de la guerre corrompue. La moindre erreur était fatale, comme le prouva la mort incandescente de deux arlequins qui n'eurent pas même le temps de crier en se consumant sous le coup de fouet ou attrapé par la pince sanglante de l'Avatar. Profitant que Markov offrait une distraction au géant de lave, ne parvenant pas à assener de coups de son marteau du juste et devant son salut qu'à son robuste bouclier, les deux amants attaquèrent conjointement l'avatar a la jambe de leur sabres eldars et de leurs baisers d'Arlequins. Ils avaient touchés, mais ils durent battre en retrait promptement devant la contre attaque furieuse de l'avatar, jetant les deux a terre. Malakaï eu tout juste le temps de se mettre devant Aoife, cherchant à faire écran de son corps, malgré toute la futilité de la chose.
"GRENADES !"hurla Novus, permettant aux deux capitaines d'échapper à une mort certaine alors que l'escorte, ayant abandonné les radiants inefficaces, lancèrent leurs grenades kraks sur l'Avatar. L'explosion ne sembla pas le géner outre mesure, malgré les craquelures sur son armure magmatique lançant voir son corps en fusion, mais ne fit rien pour améliorer
l'humeur massacrante de la chose. elle darda son fouet dans la direction de Novus et des gardes. La Mort Hurlante se darda d'énergie et carbonisa dans un rayon aveuglant quatre des gardes, engloutissant l'Inquisiteur dans le jet jet qui semblait capable de carboniser instantanément un char d'assaut. brièvement, leurs champs de forces individuelles clignotèrent, mais que pouvaient ils faire face à la fureur de cette divinité païenne ? Quatre corps en flamme touchèrent le sol, Tannerhill lui grièvement blessé et brulé, fort heureusement sauvé par son armure sanctifié.
Dans un feulement de rage, Avitus ouvrit le feu sur la tête de l'Avatar, cherchant à le distraire, de même qu'Elandria, posée derrière son couvert, l'utilisant pour mieux viser de son arbalète étrange, visant la chair de feu de l'entité. De concert, Aoife et Malakai attaquèrent au bras, de nouveau perçant la garde, les baisers d'arlequins faisant une dernière fois leurs offices, malheureusement le monofilament fondant au contact de l’incandescente fureur de la chose. Au pied de l'Avatar, dans un craquement sinistre, en proie à une juste fureur devant cette ignominie xeno et liée au Warp, Markov se rua dans sa garde, ignorant tout instinct de protection, et donnant un coup de toute sa force dans le genou d'arme du colosse.
Son marteau crépitant , son coup semblait guidé par Sa Main, touchant peut être un point faible caché de l'entité Xenos, outre celle d'être honni de Sa Lumière. Dans un craquement sinistre, la tête du marteau brisa l'armure, et l'Avatar feula, ouvrant grand sa gueule telle la porte d'une fournaise, perdant un peu l'équilibre...
Puis Markov sentit un choc sur son bouclier, qui manqua de le faire tomber. C'était Katheryn, nimbée d'une lumière intense qui semblait émaner de l'intérieur, qui avait bondi sur son Praesidium Protectiva, commençant à bondir sur l'Avatar, grimpant sur la chose, s'aidant de son épée tronçonneuse, evitant les bras et le fouet de l'être enflammée qui cherchait en vain à attraper et repousser la femme en irrésistible ascension.
Récitant à pleins poumons les Litanies de la Haine, Katheryn ne semblait plus être présente en ce monde, comme possédée, en pleine révélation, un Instrument de Sa Volonté. plantant sa lame dans le cou de la chose, ignorant la chaleur infernale émanant de la créature démoniaque, Katheryn bondit, tenant son bolter a deux mans, sa Sarisse brillant d'une sainte lumière...
Et elle l'enfourna dans la gueule de l'Avatar, ouvrant le feu au même moment. Par un véritable miracle, les bolts consacrés cette fois semblère,nt toruver un chemin, edétonnant dans le crâne hurlant de l'entité", qui tomba a terre, se consumant en hurlant, en d'atroces fumées pourpres.
Puis tout disparu, laissant Katheryn a genoux, son bolter planté dans le sol encore couverts de braises et de marques de suie, son armure énergétique dans un aussi mauvais état.
au même moment, le TARIS apparut a coté d'Elandria, sa porte s'ouvrant sur des renforts pointant leurs armes lourdes sur la scene, bouches bés. Elandria semblait un peu contrarié que sa course pour installer la lourde balise de téléportation qui l'encombrait, et les calibrations d'urgence en ce lieu corrompu, se fusse révéler au final un peu vain.
Cherchant En'owel du regard, malakï découvrit avec horreur que son corps encore fumant gisait près du Circuit d"Infinité, ayant subi lui aussi le tir de la Mort Hurlante. Son corps carbonisé tendait encore le bras vers le mur contenant les gemmes, une luisant juste devant ses doigts, alors que la corruption reculait à vue d'oeil sur ledit mur.


OOC a écrit:

7 rounds, points de fortunes dépensés pour tous, un pt de destin pour Novus, 1 critique de sa part, 1 de Malakai, Markov, aoife et un final de Katheryn Wink. il reste 3 pts de blessure à Markov, 5 à Aoife, 1 à Katheryn, 3 à
Malakaï. En'howel n'avait pas de points de destin, il a eu le temps de s'insérer dans le circuit d'Infinité.
ça a été tout juste via les jets en tout cas. j’espère que le test rendra justice Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Malakaï Zacharia

avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Jeu 25 Aoû - 8:45

Malakaï se tourna dans un premier temps avec sa douce et s'assura qu'elle allait bien. Par contre, dès qu'il se tourna vers son ami pour capter son regard, il se figea, le monde perdant tout sens à ses yeux. Compagnon d'années de lutte et à qui il devait maintes fois la vie, voir son corps encore fumant et dépourvu de vie détruisit quelque chose en lui. 

Il s'approcha et tomba à genoux, des larmes coulant le long de ses joues pour la première fois depuis longtemps. Il prit le corps et l'appuya contre un mur, posant les armes d'En'howel près de lui. 


- Mon ami ... mon frère. Je ne laisserai pas ta mort rester vaine. Tu seras vengé mais également honoré. 

Il posa la main sur le mur, là où la corruption reculait, dans l'infime espoir que l'eldar ait pu se transférer ici. 


- Je reviendrai te chercher. 

Markov et Kateryn, dans les bras l'un de l'autre et s'assurant de n'avoir aucune blessure mortelle, regardait la scène avec compassion. Le Xéno avait toujours fait preuve de courage et de loyauté et faisait partie de ceux que les deux ecclésiarques avaient respectés. Markov s'approcha et glissa à Malakaï


- Nous l'honorerons à sa juste valeur, je t'en fais le serment Corsaire. Mais nous devons accomplir la tâche qui est la nôtre afin de sauver des millions de vies. Courage, lèves_toi et reprends le combat. 

Avec l'aide d'Aoife, le corsaire se releva et rassembla ses esprits, plus prêt que jamais à en découdre avec les abominations qui peuplaient ce vaisseau.

_________________
Capitaine Malakaï Zacharia von Naydiss, Commandant du vaisseau Himmelreich, Corsaire des von Razgriz
Je ne demande pas votre reddition, je la constate.

Pontifex Astra Ivan Markov, Synode Koronien, Primo-Confesseur d'Ex Cathedra
Je suis la voix de l'Empereur-Dieu résonnant dans les désolations de Koronus!

Illuminata Dana'el Kel Terran, Navis Primaris de la Boudeuse
Je suis l'Oeil qui voit tout, je suis le Guide dans les Ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Jeu 1 Sep - 9:52

Citation :


Lu'nassad
Lorsque Malakaï posa la main sur le mur de moelle spectrale, il ressenti un contact familier, comme si En'howel lui même lui tendait la main de l'autre coté du mur. Oui, il était là, il le ressentait... mais il ne pourrait quitter le Circuit d'Infinité à présent, dans l'état ou ce dernier était... Lu'nassad se devait d'être purifié et repris sous contrôle, et son devoir lui commandait de rester faire son devoir. il était malgré tout sincèrement touché par cette marque d'amitié....

Quand au combat à venir, pour le moment, cela paraissait plutôt calme, mais peut être cette sensation était trompeuse ?

Système de Footfall
(musique conseillée)

Peut être l'arrivée si proche de Sa Majesté sortit l'adversité de la stupeur provoquée par l'assaut Razgriz, ou peut être était ce un mouvement délibérée du Maître, plein de cruauté pour attirer le vaisseau amiral dynastique dans un piège. Ou peut être que cela nécessitait que un temps de mise en place ? Nul ne put le savoir, et l'heure n'était guère propice à ce genre d'hypothèses d'historiographes ou d'analystes tactiques.
La Lady Capitaine, Katje et le reste des officiers de passerelle avaient craint, tout du long de leur offensive, à subir le feu complet de la flotte Sabrehagen, à l'image de ce qu'ils avaient subi lors de l'opération de kidnapping de Lonallyn sur Vigil. De fait, c'était même la raison principal pour laquelle la dynaste avait insisté pour aller chercher le combat au plus près des Sabrehagen, pour ne pas se laisser bombarder sans opportunité de riposte par des hordes d'atomiques venus de nulle part...

L'espoir d'avoir déstabilisé ce maudit Helmut suffisament pour l'empêcher de déployer un de ces stratagèmes impies fit donc soudain long feu, alors que les senseurs de l'EX CATHEDRA détecta les auras honnis se charger autour de tout les vaisseaux ennemis. Comme prévu, la flottille Razgriz se mirent aussitot en alerte Impact, entamant les manoeuvres d'esquive tout azimuts, tous serrant les dents,s 'attendant à un bombardement dantesque....

Et intense, en effet, fut le bombardement, mais pas sur la flotte.
Ou plus exactement, que sur un seul vaisseau.

Etait il besoin de préciser lequel ?

Visible à l'oeil nu depuis le I BRAKE FOR NO ONE, le fier vaisseau amiral se retrouvait donc la cible de plusieurs milliers de vaisseau. Sentant cela, l'anima de Sa Majesté poussa un dernier rugissement de plasma de défi, avant que les auspex, et les télescopes des observetauers, furent noyés de vagues d'énergies provenant d'explosions d'atomiques, de détonations de Canon Nova, de torpilles à plasma, de tirs de lances.

Cessant les manœuvres d'évasion, profitant que tout le feu ennemi fut concentré sur la Béati, le reste de sa flotte s'avança, ceint d'une sainte fureur, pour chercher à détruire plus avant la flotte de l'archérétique.

Toutefois, est ce que Sa majesté ne continuait il pas d'avancer vers le cuirassé ennemi ? bien trop vite pour que cela fusse l'inertie d'une épave...

"Y a de la beauté dans un beau bombardement, mais je ne pensais pas que l'on pouvait l'apprécier pleinement du coté de la réception."
On pouvait compter sur Aleksia pour deux choses : semer la mort à coup de macro-batteries, et à émettre des remarques iconoclastes quand personne d'autre n'oserait.
Il y avait un silence de mort sur la passerelle, alors que l'EX CATHEDRA vibrait, secoué de toute part, balloté par des milliers d'impacts grêlant sa coque, ne gardant sa trajectoire que parce que Lonallyn gardait fermement la barre en main. Les boucliers étaient saturés, bien entendu, et seul les plaques de blindages de Sa Majesté les protégeaient de l'annihilation apocalyptique. Ce qui était miraculeux, c'est que cela fonctionnait. Des incendies sporadiques, des ruptures internes du à la surcharge de certains des boucliers internes, ou des chocs provocant des accidents... Mais dans l'absolu, absolument rien de bien inquiétant ou d'ingérable pour l'équipage.
Un autre choc, violent, provenant de la proue et du flanc babord, alors que Lonallyn, posément, quitta la barre. L'EX CATHEDRA venant de s'approcher du I BRAKE FOR NO ONE, et après un coup d'eperon en préliminaire, venait de s'arrimer, pour un abordage en bonne et due forme.
La libre marchande posa fermement son chapeau sur son crâne.
"Fort bien, messieurs, il est l'heure. Pas de quartiers, et si possible, Helmut est pour moi.

Citation :
OOC :

Désolé pour le délai supplémentaire, malade et soucis IRL.
Et oui, survie de l'Ex sous tout cela, merci le blindage archeotech :p 10 pt de dommages en tout seulement. en tant que blindage archeo, vous considérez tout ce qui est non archeo comme devant passer le blindage, comme les lances, les canon nova... et vu votre niveau de blindage, en gros, seul les critiques font un de dégat.

Des instructions pour l'abordage ? Katje peut s'y joindre bien entendu via L'HIMMELREICH.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Dim 11 Sep - 17:18

Citation :

Système de Footfall

(musique conseillée)

Depuis le cockpit du vaisseau d'abordage Shark, Katje avait une vue sur l'immense cuirassé corrompu du gros porc, ainsi que sur s Majesté en train de s'arrimer à ses flancs, ouvrant le feu de ses tourelles à courte portée, permettant aussi à l'armada d'assaut de l'HIMMELREICH de venir s'arrimer sans encombre. Elle nota, juste avant de descendre dans la soute, que le BLLOD WOLF étant visible aussi en visuel, sans doute Ordann désirait se joindre aussi à la fête. Il ne serait pas de trop. Elle vérifia une dernière fois sa fidèle mitrailleuse lourde, son bouclier modifié, qu'Asskicker était prêt à être dégainé rapidement. Dans un silence de mort, le Razgriz Totenkorps faisait de même avec leurs propres lames, alors que l'on entendait les charges à fusion et les canons de découpes du Shark ouvrirent peu à peu le blindage du I BRAKE FOR NO ONE.
L'accès s'ouvrit, et l'escouade se rua en avant, en combinaisons étanches, masques à gaz au visage, craignant fortement la corruption des lieux et de l'air. Vu l'atmosphère malsaine du couloir humide s'ouvrant devant eux, cette mesure de bon sens selon la Galantienne avait été prise à bon escient. L'éclairage venait non pas de spots comme habituellement sur un vaisseau impérial, mais de dizaines de milliers de petits points lumineux perdus au milieu de cristaux pulsants, ressemblant étrangement à ceux qui couvraient feu le Lieutenant. Les auspex s'affolaient de manière erratiques, les communications vox pleins de statique, et malgré les icônes de bénédiction et de protections qu'ils arboraient tous, l'atmosphère était oppressante, sans compter les sons sourds d'alarme venant des tréfonds du vaisseau.

La progression au départ fut assez prompte, l'opération d'abordage devant sans doute attirer le gros des défenses internes du cuirassé. Les matelots faméliques et peureux qui croisaient la route de Katje et du Totenkopf furent promptement absolus de leurs péchés avec une froide efficacité, et les rares patrouilles de sécurité nettoyés avec sauvagerie et brutalité. L'objectif des équipes de l'HIMMELREICH était simple : saboter un relais de plasma, qui selon les calculs et augures d'Andrea, laissée aux commandes en l'absence de Mal', devrait innonder les barraquements proches du I BRAK FOR NO ONE et couper les relais de puissances nourrissant le teleportarium xenos du cuirassé... Permettant aussi d'ouvrir la voie vers la passerelle.

mais cela devint vite plus corsé. Le relais était lourdement blindé, proche de connexions de transports principales, et de ce fait, l'opposition monta de plusieurs crans très vite, alors que la présence de la seconde équipe d'assaut fut perçue. Les forces Sabrehagen faisaient encore preuve de leur amour immodérée de la cavalerie, mais l'influence Yuva'th avait corrompu les combattants, presque hors de toute forme humaine, fusionnant montures et cavaliers en un sinistre assemblage mi insectöide, mi cristallin, parodiant par leurs livrés encore perceptible et leur forme général les simples soldats impériaux qu'ils furent auparavant.
Les gallantiens et le Totenkorps, malgré la résistance surnaturelle de ses choses et les tirs d'aatocannons et de lances désintégrantes, avançaient malgré tout, moins comme une épée énergétique dans du beurre que comme un rayon de fuseur fait fondre peu à peu une porte blindée. Par la foi et une implacable volonté brulant de haine.
Mais sérieusement, ça devenait chaud ! les pertes s'accumulaient, et là, juste devant l'objectif final, Katje se retrouvait coincé sous le feu ennemi. Les défenses avient eu le temps de sorganiser pour former une ligne, et sans renfort lourd, ils allaient se...
*un flash lumineux*
BRRRRRROUUUUUUUUUUMMMMMMMMMM !

Le son assourdissant des cornemuses énergétiques du Totenkorps fut noyé par le rugissement de moteurs et les tirs d'artillerie, un Manticore sans marque matérialisé juste à coté de Katje, lachant ses missiles en une seule volée, une rousse furibarde riant aux éclats en se jetant hors des ecoutilles, elle aussi une mitrailleuse lourde au sautoir.
"Qu'est ce que tu attendais ? ça fait dix minutes que j'attend dans le teleportarium, et qu'on me prive de cibles ! Il est où le gros porc que je l'éclate! " jurait Aleksia en ouvrant le feu près de Katje, alors que Vancrel, qui s'était invité avec le 69ème Vostroyen d'artillerie, sortait aussi du Manticore.
"On a ce relais a saboter d'abord pour pouvoir y aller." signala l'impassible gallantienne, notant que m^me avec le support de l'artillerie, la situation était difficilement tenable. Pour le moment, si la force d'expedition ne risquait plus l'annihilation immédiate, c'était le pat, car un assaut vers les forces ennemis serait un arrêt de mort immédiat pour les braves qui tenteraient de passr le no man's land.
L'attente n'était pas non plus une option, avec leurs maudits teleportariums Xenos.
"Si seulement Lony était là, elle pourrait passer a travers en se riant de leurs tirs en petite culotte..." grogna l'artilleuse Primari, tout en éclatant un Slaught qui avait sorti sa vilaine bobine de son couvert dans son champ de tir.
"Si vous me permettez, j'ai peut être une solution."
Elles se tournèrent vers Vancrel.
" Voyez vous , j'ai récupéré ce régénérateur de chair à champ de force triphasé à double flux que j'ai récupéré sur le Nexus..." commença le technoprêtre, si efficace, et pourtant si discret, qui pour la première fois, leur proposait de se joindre à eux directement sur le front.
Katje regarda Alekxia.
Aleksia regarda Katje.
Elles regardèrent leurs objectifs, et la contre attaque qui sous peu viendraient des lignes ennemies.
"Docteur, êtes vous sur que ça va marcher ? " fit la vostroyenne avec son bas gotique accentuée, prête à bondir, Katje s'apprêtant à faire de même.
Ils sortirent du couvert ensemble.
"Aucune idée !" fit Vancrel en activant son appareil, enrobant Katje et Aleksia d'un rayon energetique sirupeux, où elles se sentaient... bien...

Puis ils furent vu, et subirent le feu de l'ennemi, les deux tireuses devant couvrant le technoprêtre.

Et au milieu de la fumée, ermegea d'abord Katje, entourée d'une aura rouge vif, puis Aleksia, ouvrant le feu a l'unisson, les deux ayant leurs yeux tels deux puits de lumière.

"я пуленепробиваемый !" hurlait en riant Aleksia en faisant un carnage, Katje elle ordonnant l'assaut alors qu'elles ratiboisaient sans rien subir, par un miracle archeotechnologique le feu des Sabrehagen.

L'objectif fut catpuré trois minutes après, et cinq minute plus tard, le relais a plasma détruit, les forces de l'HIMMELREICh firent jonction avec l'assaut principal.

(a suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Dim 25 Sep - 17:55

Citation :



Les lexicographes impériaux de l'Adeptus Munitorium , en dépit de leurs multiples analyses en profondeur des succès de la dynastie Razgriz dans leurs confrontations, ne sont pas d'accord pour déterminer le facteur déterminant des victoires obtenues par les forces de la Béati. Cela est sans doute du en particulier par la confrontation entre l'école orthodoxe, très orientée sur les tactiques défensives, et une nouvelle approche défendu par un corps doctrinale, une nouvelle école dite de l'Elan, portée sur une approche plus offensive des forces impériales, qui a pris pour fer de lance et exemple des succès potentiels par cette approche les batailles mené par les forces de l'Ex Cathedra, dans l'espace ou pour les troupes terrestres. Et en particulier l'assaut sur le I BRAKE FOR NO ONE.
Dans les faits, malgré l'assaut déterminé des forces Razgriz, la situation était clairement en leur défaveur. Les troupes maudites de Sabrehagen étaient plus nombreuses, sur un vaisseau spécialement bâti pour résister a un assaut en règle, sur la défensive, motivées pour défendre leur Maître honni, . Une force équipée au mieux possible pour des troupes humaines, les autocanons et les armures carapaces aussi omniprésent que les fusils lasers et les gilets flaks dans la garde, renforcés par de la cavalerie lourde dotés de champs de forces, sans oublier des forces xenos maudites non décrites, seulement nommé comme des Slaughts et des abominations Yu'vath. L'Ordo Xenos a sagement censuré les détails dangereuses pour l'âme des généraux analystes, mais la mention de Conquérants d'Os, et le léger résumé sur leur résistance surnaturelle et l'utilisation des corps tombés, ou l'effet désintégrateur des sceptres Slaughts, selon les doctrines classiques et les estimations du Munitorium, auraient rendu l'assaut a un niveau de classement Majoris Ecarlate pour des forces de l'Astartes, et un gâchis méritant une exécution de l"'officier supérieur sacrifiant ainsi les troupes de la Garde dans un tel massacre garanti, sans raisons impérieuses.
Selon Von Witzeclaus, la rigidité psychologique de l'ennemi, engoncé dans un schéma tactique universel qui n'a fait que s'accroitre en puissance, en persistant dans le même schéma directeur avec toujours plus de la même chose, en plus grand, alors que les forces loyalistes n'avaient plus qu'à adopter des tactiques contrant l'approche Sabrehagen et de les perfectionner, était le point clef.
Pour Sinndelman, sans doute influé par ses liens avec le Mechanicum, l'approche quasi suicidaire de la Béati, outre la bénédiction patente de Celui Sur Le Trône d'Or, n'avait pu fonctionner que par la suprématie manifeste des trésors archéotechnologiques qu'elle avait pu collecter et en équiper ses troupes. L'opposant acharné de l'école de l'Elan ne manquait pas de baser sa glose sur les performances des régiments d'artillerie légères Razgriz, une des clefs des succès de l'opération. Il était difficile de nier que ces troupes, formées à la fois sous l'égide d'Aleksia Kovalsky et de katje Von Todt, pour fournir de l'artillerie mobile pouvant être déployés comme de l'infanterie, équipés de mortiers légers - ou de lances grenades lourds, selon la nomenclature adoptée- furent meurtriers. Mais le point de Sinndelman tenait à que justement, sans justement la découverte d'une telle arme et les capacités de productions sur le Nexus, un tel emploi doctrinaire n'aurait pu être possible.

mais au final, en dehors de ce cercle fermé, ce qui fut retenu par l'Imperium, bien entendu, fut le succès quasi miraculeux obtenu par les forces impériales en cet assaut désespéré.

Avec le soutien des tirs de tourelles de l'Ex Cathedra, les têtes de pont furent établies promptement sur l'antique cuirassé corrompu, menés par la Béati en personne pour la force principale; Soutenu par des tirs de mortiers, nettoyant les nids d'autocanons ou du moins perturbant les points de défenses par des explosions juste assez puissantes pour ne pas trop mettre en danger les assaillants dans les couloirs emplis de conduits dangereux, les grenadiers et les troupes d'assauts Razgriz avançaient sans relâche, leur moral d'acier et leur implacable détermination faisant fi des horreurs Xenos corrompues qui se dressaient en vain sur leur chemin inexorable, les écrasant sous les tirs de lance flamme consacrés et le schrapnel des grenades.
Les renforts Sabrehagen coupées par la manœuvre audacieuse des troupes de l'HIMMELREICH, la voie était ouverte pour une attaque directe vers la passerelle ou se terrait Helmut Sabrehagen, et les forces Razgriz s'engouffrèrent dans la brèche à la suite de la Béati en fer de lance, rejointe par ses hauts officiers. Une approche habituellement l'apanage de l'Astartes, plus à même de résister à la densité de feu qu'on peut attendre en un tel Schwerpunkt. Étant donné que la Sainte a été répertoriée, par des témoins dignes de foi, capables d'encaisser des tirs qui auraient mis à mal des tanks, une telle témérité personnelle pouvait se comprendre ; mais que de simples soldats non augmentés la suivent ainsi volontairement témoigne que la Foi en l'Empereur des fidèles soldats peut, en effet, bien conquérir l'univers.

Ce qui se déroula par la suite entra dans les annales de l'histoire du secteur Calixis, et les légendes.

[suite à venir]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   Sam 1 Oct - 20:56

Citation :

(musique conseillée n°1)

Alors que depuis Sa Majesté, des centaines de tubes d'abordages jaillisaient des flancs du croiseur pour venir s'arrimer sur le I BRAKE FOR NO ONE, un sas s'ouvrit et une silhouette familière s'élança dans le vide , précédant un un des tubes d'assauts principaux des casernes. Déployant ses ailes métalliques, précéda le tube, elle força d'un coup de shestopper énergétique le sas d'entrée d'une baie d'entretien auxillaire, le propulsant droit a l'intérieur du cuirassé. Ignorant les rares tirs provenant des serviteurs d'armes, et le souffle d'air décompressé allant violemment dans l'espace, enlevant des soldats hurlants qui défendaient les lieux, un large revers de son épée enflammée coupa en deux sections cautérisés un Slaught qui s 'effondre, en feu au sol, dans une odeur de chair putréfiée grillée dans un gargouillis abominable. Déjà, le sas derrière elle s'arrimait et ouvrait le volet blindé, une volée de lasers jaillissant derrière elle abattant le reste des troupes, dans un bruit de bottes avançant au pas de course.
Car le temps, la clef était le temps, et la vitesse de l'opération. Elle allait en avant, et si elle ne courrait pas à l'unisson des troupes à sa suite, portant le même grand uniforme qu'elle, Sa bannière personnelle emmenée par ses chérubins, elle volait à grande allure en avant garde, ouvrant les sas de protection et chargeant les rares blocus Sabrehagen déjà en place avec violence, sachant que sa venue, et celle de ses suivants, allait semer l'effroi et un temps d'hésitation suffisant pour prendre l'avantage et les tuer, ces maudites vermines.
Ses yeux brillaient d'une lumière ardente, et même si sa taille n'avait pas changé, elle paraissait bien plus grande, portée par ses neufs paires d'ailes d'une blancheur immaculée, suivi par sa longue cape de couronnement portée par une douzaine de chérubins dûment sanctifiés. animée d'une sainte fureur, sous la vigilance discrète de Soeur Miriel qui s'était mêlée à la foule des soldates en grand uniforme de parade, seul visage non identique parmi le régiment courant d'un pas uni au pas de charge...
La béati se tourna vers son escorte, cinq mille Clonallyns armées de pied et en cape en grande uniforme dynastique identique au sien, armées de fusils radiants lasers, baïonnettes au canon. Les Lebensguard étaient là également, au dessus d'eux, dissimulés parmi les milliers de cherubins et de servo-crânes qui encombraient les airs,^prêt à fournir du soutien. Sa Majesté contenait un nombre considérable de ces petits serviteurs, mais une telle nuée ne provenait pas que de ses couloirs : en passant près de Footfall, ils avaient entendu un appel, et avaient par divers moyens venues rejoindre leur nouvelle maîtresse.
Tendant la main vers une porte de protection plus épaisse que celles déjà rencontrée, faisant fondre peu à peu l'adamantium de l'énergie invisible émergeant de ses doigts tendus, Lonallyn exhorta ses troupes.
"Excitate vos e somno, liberi mei, cunae sunt non. Excitate vos e somno, liberi fatali, Somnus est non !" A l'attention de de ses clones, quidéployaient pour l'assaut, vers la passerelle maudite, la dernière porte avant d'arriver à l'antre de l'Immonde. Elle tendit son autre bras et désintégra une paire de soldats portant uniforme vert et autocanons jaillisant en courant comme des dératés d'une passerelle auxiliaire.
"Surgite, inventite, Veni hortum veritatis, Imperialis veritatis !"s'exclama t-elle, continuant de citer les saintes Ecritures, ou de s'exprimer à travers elle, il était dur en ses circonstances, depuis le début de la bataille, de savoir concernant la Libre-Marchande.
Elle allait faire feu de nouveau de ses implants vengeurs, mais se retint à temps, du même couloir auxxillaire se déversait, avec Aleksia et Kajte en tête chevauchant le manticore du 69em Vostroyen, les forces de l'HIMMELREICH.
"Ardente veritate urite mala mundi." fit elle en pointant ses deux mains sur la porte chauffée a blanc, sur le point de la détruire. Soeur Miriel fit donner une décharge de son lance-flamme pour appuyer le propos de la Lady Capitaine.
Ardente veritate Incendite tenebras mundi ! cria t-elle, un dernier tir faisant souvrir le sas qui s'effondra dans un bruit de metal de mauvais aloi, se rua en même temps en avant, avec les Clonallyns a l'unisson derrière.
et tous en choeur, ils rugirent le cri de guerre des Razgriz, en entrant dans le sanctuaire d'Helmut Sabrehagen.
CAVE, ADSUM !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre IX : ET CUM APERAISSET SIGILLUM SEPTIMUM, FACTUM ST SILENTIUM IN CAELO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA : Ambition knows no bounds. :: AVDACES FORTVNA JVVA-
Sauter vers: