EX CATHEDRA : Ambition knows no bounds.

Jeux de rôles par forum basé sur l'univers de Warhammer 40 000 - Rogue Trader.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 8 Bis : MALEFICOS NON PATIERIS VIVERE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre 8 Bis : MALEFICOS NON PATIERIS VIVERE.   Sam 19 Déc - 18:01

Citation :


Le Commodore ne put que se féliciter d'avoir opter pour le choix de la discrétion,même si la progression était lente, via les canalisations d'aérations, notamment pour éviter les purges aux flammes régulières, ou désactiver sans qu'ils ne provoquent l'alerte les serviteurs de sécurité et d'entretien. Malheureusement, le chemin devenait de plus en plus impraticable et il vous fallut descendre. le générateur n'était accessible, hormis le post de garde lourdement veillée par le Mechanicum noir, que par un temple dédié aux dieux sombres, avait indiqué le prisonnier. Et vous êtes arrivé en plein service.
Devant vous, une longue procession avançait en musique en une sarabande infernale.Des muiciens portant un étrange mélange de nudité et de parodie d'uniforme de parade avançaient au pas, sofullant dans leurs carnyx rugissantes ou battant des percussions à un rythme entrainant, des danseuses graciles avec un je ne sais quoi de déroutant dansaient et faisaient tournoyer des batons enflammés , embaumant l'air d'une lourde odeur de musc et de parfums enivrants. Cela agitait des bannières, cela tournoyait en chantant des paroles incompréhensibles, le tout en s'approchant d'une gigantesque idole d'airain, représentant une femme splendide, à la beauté à couper le souffle, si ce n'est qu'elle portait deux paires de bras et de seins supplémentaires, une paire finissant par des pinces de crabes. Oui, le spectacle était envoutant, et il était fort tentant d'aller rejoindre une partie des cultistes s'ébatant sur des coussins de soie au pied de l'idole, dans le bruit de gémissements d'extase et de douleur, le claquement de fouets barbelés et le claquement de symbales...
le pire dans tout cela, c'est que vous aviez été séparé à ce moment là, le Magos Cooper parti en avant, poursuivant sa progression. il fallut attendre longtemps, très longtemps, bien trop longtemps en essayant de se cacher de ce spectacle décadent dédié au prince du Chaos, le temps que le Magos trouve le bon cogitateur et fasse son office, ayant lui complétement occulté le spectacle devant lui. des êtres de chairs qui semblent danser, c'était une perte de temps.
Le chemin vers la crypte ne fut pas rendu plus facile avec les images encore gravée de la sinistre cérémonie et les complaintes du magos cqui ne pouvait s'empêcher de pester sur la nature sacrilège des soins donnés aux générateurs, et de comment il avait du passer un quart d'heure à pour oindre comme il fallait les terminaux d'accès pour soigner le pauvre Esprit de la Machine, maltraité par des sagouins incompétents, vous auriez du voir ça, une vraie misère...

Complaintes qui cessèrent, fort heureusement, juste à temps, alors que vous descendiez dans les profondeurs de la Citadelle, pour arriver à la salle d'accès pricnipal aux Soutterains personnels de Vall.
Car devant la gigantesque porte d'adamantium , assis entre des rayonnages contenant des dizaines de milliers 'ouvrages, sans doute impie, une sinistre créature compulsait un ouvrage fait de peau humaine. l'étre était une femme, autrefois, mais le bas de son corps était devenu serpentin,. de ses multiples bras, elle tenait l'ouvrage et prenait des notes sur plusieurs parchemins, des armes menaçantes à son flanc. En dépit de sa nature clairement hérétique, il était dur de nier toute la séduction que se dégageait de sa peau d'albatre, de son parfum..

(la encore, décidez vous de votre méthodologie :p)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Malakaï Zacharia

avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chapitre 8 Bis : MALEFICOS NON PATIERIS VIVERE.   Mer 23 Déc - 19:07

Si les images de l'orgie impie ayant eu lieu sous leurs yeux était plus que dérangeante, En'Howel s'employa à apaiser les esprits du groupe et à les aider à les chasser de leurs pensées. 

Malakaï était d'humeur sombre, s'inquiétant de plus en plus pour sa dulcinée en pleine bataille spatiale. Lorsqu'il vit la créature qui gardait la porte du coffre de Valls, il s'arrêta et contempla rapidement la créature avant de détourner le regard, de dégoût. Il dégaina son épée d'une main, son Harlequin de l'autre et regarda le reste du groupe. En'Howel dégaina aussi son épée, qui pulsa d'une inquiétante force. 


- Je préconise une attaque en pince pour ceux qui iront au corps-à-corps, ceux préférant rester à distance nous couvriront du centre. 

Dana hocha la tête, prête à faire feu sur cette immonde engeance du chaos.

_________________
Capitaine Malakaï Zacharia von Naydiss, Commandant du vaisseau Himmelreich, Corsaire des von Razgriz
Je ne demande pas votre reddition, je la constate.

Pontifex Astra Ivan Markov, Synode Koronien, Primo-Confesseur d'Ex Cathedra
Je suis la voix de l'Empereur-Dieu résonnant dans les désolations de Koronus!

Illuminata Dana'el Kel Terran, Navis Primaris de la Boudeuse
Je suis l'Oeil qui voit tout, je suis le Guide dans les Ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre 8 Bis : MALEFICOS NON PATIERIS VIVERE.   Ven 25 Déc - 21:55

Citation :


La tension était palpable parmi les membres de de votre petite équipée, alors que vous vous apprêtiez à monter à l'assaut de la créature, qui pour le moment, ne vous a pas encore perçue. Avançant en catimini , de rayonnage en rayonnage, à pas feutrés, votre groupe d'assaut formait un coin, avec le Commodore en tête, le Docteur ayant dégainé ce qu'il appelait son tournevis sonique; bravement, la princesse Elandria vous suivait avec son pistolet crystallin. Un instant, la chose leva la tête, alors que vous veniez de vous cachez tout juste ? l'alerte était elle donnée ? non, heureusement pas encore. Malakaï leva lentement la main pour donner le signal de l'assaut...
(0'37) Et la chose se mit à hurler, prise soudain dans un nuage de prometheum enflammé aux relents d'encens, hurlant à la mort alors que les flammes saintes bleutés consumait de manière implacable son corps impie et son âme impure. Restée en arrière, Soeur Miriel se releva, rangeant son étrange lance-flammes de précision, haussant les épaules devant l'air interloqué de ses compagnons. C'était normal de bruler un hérétique, non ?
Alors que le Magos Cooper et le docteur avec leurs outillages respectifs cherchèrent à ouvrirent la porte, les pensées de Von Naydiss se tournèrent de nouveau vers sa fiancée... que faisait elle en ce moment même ?

Au même moment, sur la passerelle de l'OPTIMUS NEMESIS
(1'11)
Avec une révérence craintivement obséquieuse, le Maître des Augures Gunthar Fabius annonça à son maître, assis sur son trône, que le BANSIDHE s'était bien mis en panne, ses boucliers au minimum et ses armements ostensiblement non parés à faire feu, comme convenu. Le Capitaine d'Armes, le gigantesque Mordor Ledrian, affirma que a délégation avait bien pris pied à bord, et qu'ils n'étaient pas armés après une fouille rigoureuse.
Le béni des dieux sombres, l'Elu du Prince du Chaos, celui qui faisait trembler de terreur par sa sombre gloire les suppôts des dieux noirs et leurs ennemis, d'un geste hiératique, sans même quitter son trône de commandement et quitter l'ombre qui dissimulait le Seigneur Sans Visage, autorisa les supplicants à venir lui présenter hommage, à rejoindre son host ou à être sacrifié sur l'autel de Shoornaal.
Et sur la passerelle embumé de musc envouteur, qui tenait plus du palais oriental, entra en dansant la délégation du BANSHIDHE : une fanfare éclatante, chamarrée, jouant de la trompette en un air entrainant. entrainée par la musique endiablé,en faisant preuve d'une grâce irresitible, avança Dame Armengarde, ayant quitté son uniforme pour une tenue de danse tout en soieries -fort minimalistes- et en bijoux luxueux, exhibant son corps souple et séduisant, fixant du regard le Sombre Seigneur.
Sans un mot, il répondit à l'invite de la Libre Marchande, qui semblait faire montrer d'une audace fort plaisante. oui, elle serait une recrue de choix...
A Aoife, il apparut comme un être d'une beauté ténébreuse, un brun au regard intense, vêtu d'un sublime costume de soirée a la scintillienne, offrant une rose noire à la jeune femme, qu'elle attrapa entre les dents.
Les deux, proie comme chasseur, se mirent à danser un langoureux tango plein de vigueur, sans que la musique ne cesse ni que toute la passerelle ne les quittent des yeux, collés serrés. Et vint le climax de l'aria, ou aoife se pencha en arrière, attirant Karrad Valls tout contre elle...
Et elle pressa sa main contre son torse.
"Pour le Trône d'Or". dit t-elle, provocant un tressaillement chez son partenaire à l'énoncé de ce nom blasphématoire. Elle profita, dans un mouvement plein de grace, pour faire jaillir de son bras droit, un bionique parfaitement dissimulé, une petite lame, celle qu'elle avait reçu en son nom propre de la part de l'équipe de la Boudeuse.
Puis elle disparut aussitôt, téléportée à bord du BANSIDHE, avec le reste de son escorte.
Karrad Valls mis la main sur la lame, planté ferment dans son coeur, et l'arracha. Il remarqua alors que le manche était bien long pour une dague, et clignotait de milles feux a un rythme s'accélérant...
Une seconde plus tard, le tube rempli de nano-atomiques datant de l'Ere des luttes, détonna, annihilant entièrement dans un feu vengeur le Seigneur Valls et tout son vaisseau impie, son âme emportée par des démons ricanants....

Citadelle des Crânes
(2'15)

Alors que la porte était sur le point de s'ouvrir, une nuée d'alarmes se mirent à résonner dans toute la forteresse, vous faisant tous sursauter. Malakaï en faillit presque manquer la communication vox urgente qu'il captait sur son récepteur vox pict.
C'était Aoife, très maquillée et étrangement habillée - et très attirante, d'ailleurs-qui envoyait le message suivant.
'Ma petite diversion vient de fonctionner. je vous conseilles de vous dépêcher, car je crois que la mort de Valls a du les énerver un peu. A bientôt !" avec un clin d'oeil , la transmission incluant en pièce jointe des picts de sa petite escapade, avec pour titre " PS : ça fait maintenant un partout."

Au même moment, les portes s'ouvraient enfin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Malakaï Zacharia

avatar

Messages : 459
Date d'inscription : 12/05/2012
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Chapitre 8 Bis : MALEFICOS NON PATIERIS VIVERE.   Sam 26 Déc - 20:21

Elle l'avait tué ... Cette femme était vraiment flippante... Mais c'était la sienne et il en était pas peu fier. 

Les autres membres du groupe le virent sourire puis se reconcentrer sur la tâche en cours. 


- Allez, on fouille tout ça. Par groupes de deux, on fait attention, on ne sait pas ce qu'il y a là-dedans. On ne sort rien qui ne passe par une vérification de Soeur Miriel ou de Dana. Je ne veux pas de saloperies dans mon vaisseau. 

Malakaï entra avec En'Howel. Dana fit signe à Miriel, lui proposant de l'accompagner.

_________________
Capitaine Malakaï Zacharia von Naydiss, Commandant du vaisseau Himmelreich, Corsaire des von Razgriz
Je ne demande pas votre reddition, je la constate.

Pontifex Astra Ivan Markov, Synode Koronien, Primo-Confesseur d'Ex Cathedra
Je suis la voix de l'Empereur-Dieu résonnant dans les désolations de Koronus!

Illuminata Dana'el Kel Terran, Navis Primaris de la Boudeuse
Je suis l'Oeil qui voit tout, je suis le Guide dans les Ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: Chapitre 8 Bis : MALEFICOS NON PATIERIS VIVERE.   Mer 30 Déc - 18:39

Citation :


S'il n'y avait pas le grondement des alarmes dans tout le complexe qui brisait le silence, et le bruit des bottes au pas de course audible y compris a travers la fermeture des portes blindés protégeant l'entrepôt, le groupe aurait pu prendre le temps d'explorer cette véritable caverne aux trésors.
L'attention du Magos Cooper était attiré par des rayonnages interminables de vieux ouvrages et de plaques de donnés, à coté de placards contenant des armes et armures visiblement très anciennes, quand elles n'étaient pas d'origine xenos. La princesse Elandria aussi, d'ailleurs, était attiré par les rayonnages de lives, avant que son attention fusse attiré par trois gigantesques tubes posés contre la paroi la plus proche de l'extérieure. Des tubes se révélant être des torpilles, dans leur silos de lancement. Elandria posa la pile d'ouvrages qu'elle avait commencé à accumuler, pour aller trafiquer quelque chose sur la console de commandes, profitant que le Magos Cooper se concentrait sur le parasitage des boucliers de la Citadelle, y parvbenant pour trente secondes, un temps suffisant pour que le TARDIS puisse se téléporter au milieu des lieux, une horde de serviteurs cachés dedans en jaillissant, et commençant un pillage systématique sous l'égide du Magos. Il fallait faire vite, car des coups venaient de la porte principal, suivit des crissements symptomatiques de l'utilisation de torches à fusion...
L'attention de Dana'el et de soeur Miriel fut donc fort demandée. Néanmoins, la Navis ne manqua pas, avec l'aide du Commodore, de trouver ce qui était leur priorité, à savoir l'artefact Eldar, la carte stellaire arraché au sanctuaire du système de Damaris. Miriel, elle, parmi la foule d'ouvrages potentiellement hérétiques, donna le feu vert que pour un seul, un série de feuillets mal reliés et ronéotypés gardés precieusement dans un champ de stase et mis sur un piédestal en honneur. A la demande de malakaï, on lui indiqua ce qu'était l'ouvrage : un Lectio Divinatus. Un des tout premiers, datant de la grande Croisade, un des ouvrages originaux...
In extremis, les portes du TARDIS se refermèrent quand les portes de la cache s'ouvrirent, l'étrange appareil inquisitorial remontant dans le passé pour passer à travers les boucliers pendant els trente secondes d'ouverture et retourner sur l'HIMMELREICH.
Enfin, le temps de souffler un peu....
La princesse Elandria se tourna vers le Commodore.
"Capitaine, on devrait effectuer un saut d'urgence maintenant. le système va exploser, si j'ai bien réussi mon coup."
Il y eut un gros silence, alors qu'elle énonçait cela tranquillement.
Puis l'attention vint sur les augures de l'HIMMELREICH , qui détectait le lancement de trois torpilles depuis la citadelle...
"C'était quoi, ces torpilles ? des torpilles cycloniques ?" demanda la Docteur à la Princesse toute contente d'elle, alors que Dana'el courait à son post, et que le Commodore donna l'ordre de fuir fissa au reste de la petite flotte.
"Oh non. De l'archéotechnologie. des torpilles de Convertion de Masse. Devant le regard interdit des autres, -ignorant le regard horrifié de Cooper que de tels artefacts aient échappés à son attention et qu'on ait osé les utiliser sans son aval-, elle poursuivit.
"En gros, cela transforme toute matière en énergie, provocant un champ qui s'etend, jusqu'à ne plus trouver de matière..."
La, le Magos Cooper se mit à hurler, tout en poussant les moteurs de la frégate à fond, de tout urgence, et en faisant le nécessaire pour accélérer les processsus de saut, activant le champ de Geller en urgence.
"Non mais vous avez une idée de ce que cela va provoquer en touchant la planète ?"
"-Mais je n'ai pas visé la planète !" la princesse se tourna vers Miriel. " Vous n'aviez pas dit que ce système était maudit et méritait une purge ? " Cooper semblait un peu soulagé, Miriel, elle, qui adore les explosions et la purge d'hérétiques, un peu déçue.
"J'ai visé le trou noir."
l'Adepte Leonard marqua cette instant comme l'une des rares fois que l'on soit parvenu à river on clou à Cooper. L'explication de la princesse fut coupé par le couinement de contentement de la Sororitas, qui peut se transcrire approximativement comme un "Ssqwwwweeee !".

Et alors que vos vaisseaux, sortant de marche silencieuse pour mieux fuir, ignorant les poursuivants Reavers bien trop loin pour ouvrir le feu, se préparaient à entrer dans l'Aethyr,les trois torpilles en approche du trou noir.
Pas d'explosion perceptible au moment de la fermeture des volets de sécurité et l'extinction des augures. heureusement, d'ailleurs.
Mais après l'annonce de la princesse, un tel manque de pyrotechnique était un peu décevant.
Le saut d'urgence, fut lui aussi sans événement, votre groupe émergeant hors du système solaire...
Pour que tout les canaux vox fussent emplis d'un hurlement inhumain, alors qu'une onde de lumière allait grossissant, à vue d'oeil, provenant du système de Dioskouris, à quelques heures lumières de là. pire qu'une super nova, l'explosion, si on peut parler de ce terme, allait avoir un impact astronomique, vu la masse conséquente d'un trou noir converti entièrement en énergie. Enfin, entièrement, c'est vite dit, vu les distorsions temporels provoqués par l'existence même d'un trou noir : de fait, la chose vivant dans le dit trou noir allait agonisait pour des million d'années au minimum, frappé mortellement, illuminant tout le sous secteur dans un bucher rédempteur pour des aéons.
Clairement, le record de la plus grosse explosion de main d'homme de mémoire de l'Impérium venait d'être battue.

Sans se poser de question, Dana'el et les autres Navis sautèrent de nouveau afin d'éviter l'holocauste à venir, sachant pertinemment qu'ils étaient loin d'être en sécurité en cet endroit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://excathedra.forum-gratuit.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 8 Bis : MALEFICOS NON PATIERIS VIVERE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 8 Bis : MALEFICOS NON PATIERIS VIVERE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA : Ambition knows no bounds. :: AVDACES FORTVNA JVVA-
Sauter vers: